Articles Tagués ‘Remake’

John Wick 2

John Wick revient, et c’est toujours aussi bon ! Un rôle taillé pour le monolithique Keanu Reeves, un univers de hors-la-loi codifié qui va se voir décliné en série (probablement à juste titre tant ça parait vaste). La recette Wick n’a pas changé, perd en panache et en surprise sans pour autant nuire au plaisir coupable de mater cet actioner.

4.5/5

Table 19

J’avoue que je mate par défaut les films avec Anna Kendrick, bon ou mauvais. Celui-là, fort d’un postulat de base pourtant intéressant, est globalement très moyen et la sauce ne prend jamais. Ce n’est pas spécialement drôle non plus. A éviter.

1.5/5

Sleepless

Remake d’un film français que je n’avais pas vu, Sleepless est un actioner sans grand intérêt, vu et revu qui ne tient vaguement la route que par la présence au casting de Jamie Foxx.

2/5

Mine

Au delà des effets de manches bien lourdaux (notamment sur le mariage, genou au sol), Mine est une agréable surprise. Une espèce de huit-clos psychologique en plein désert, assez intéressant.

3/5

Chips

C’est débile, mais ça détend. Mais c’est bien débile. De là à dire que ça a entaché les rares souvenirs d’enfance que j’avais de la série, il n’y a qu’un pas.

2/5

War on Everyone

Petite comédie noire passée relativement inaperçue, mais très divertissante. En tout cas, dans la liste que je vous propose ce mois, c’est la plus intéressante…

3.5/5

Kong: Skull Island

Franchement, j’en attendais vraiment rien. Essentiellement à cause du précédent film de Peter Jackson que j’avais trouvé chiant à mourir. Et bim, la bonne surprise dans une ambiance poisseuse à la Apocalypse Now. Le casting principal (Tom Hiddleston et Brie Larson) est complètement effacé par les rôles secondaires (Samuel L. Jackson en tête). Pas hyper convaincu par les grosses bestioles méchantes, je suppose que c’est fait exprès… A voir, d’autant plus qu’il boote une série de kaiju américains.

4/5

La Folle Histoire de Max et Léon

Je suis assez mitigé sur le Palmashow. Leur dernière soirée sur la TNT laissait un arrière goût dans la bouche : celui d’avoir perdu deux heures de votre vie. Et de l’autre côté, j’aime bien leurs sketchs situationnels. Fort heureusement, on était plus dans la deuxième catégorie pour Max et Léon. Bon, après, je crois qu’il vaut mieux revoir la Grande Vadrouille, hein…

3.5/5

Alibi.com

Je me suis dit : « Tiens, ça fait longtemps que j’ai pas maté une comédie française ! » J’en ai pris une au hasard, certains de tomber sur un truc de beauf bien calibré pour sa cible. Et puis non, Alibi.com est vraiment drôle sans verser dans les gimmicks « comédie française » comme les films qui vont suivre… à l’exception de l’adultère, bien entendu.

4/5

Radin

La comédie française au summum de sa forme : clichés, personnage antipathique et surjeu. Ne manquait plus qu’une histoire d’adultère pour un Bingo gagnante. Ce n’est pas spécialement drôle, vire carrément au drame sur la fin (et me fait penser qu’un traitement complet de ce type aurait été finalement plus approprié, mais comme on aime la grosse rigolade chez nous…). Bref, nul.

1.5/5

A Fond

Consternant. Il n’y a pas vraiment d’autres mots… Oh, et bien sûr adultère.

0.5/5

Papa ou Maman 2

Dans la lignée du 1. On va pas donner autre chose au public, ce serait les perturber… Et bien sûr adultère.

2.5/5

Seuls

Un film de SF/fantastique français, ça mérite qu’on s’y attarde. Adapté d’une BD sympatique, encore plus. Au final… Bah c’est mou du genou et hyper-intellectualisé (alors que c’est markété comme un film jeunesse). Pas hyper intéressant en fait, limite avec un gout de déjà vu. Dommage.

2.5/5

Sword Art Online – Saison 1

Suite à la sortie du long métrage, j’étais vraiment hypé et j’avais envie de le voir. Sauf que le film requiert d’avoir vu les deux premières saisons. Donc, acte. C’était nettement mieux que ce à quoi je m’attendais et, de fait de mon métier dans le jeu vidéo, c’est toujours rigolo de s’attarder à un média qui le traite. Après, on va pas se mentir, c’est très léger, limite superficiel, avec une énorme dose de fan-service (plan boobs, plan fesses…). Pour infos, la première saison regroupe les 2 premiers romans parus chez Ofelbe et rend leur lecture dispensable… Ou vice-versa.

3.5/5

L’Attaque des Titans – Saison 2

En manga, je peux pas. C’est vraiment horrible. En anime, c’est vraiment hyper bien foutu. Bon, ça charcle vraiment dans tous les sens, mais ça fait partie du charme. Je recommande vraiment de mater la saison 1, au moins les premiers épisodes pour se faire une idée.

4.5/5

Publicités

V – 2009

Publié: 22/12/2009 dans Cinema, Télévision
Tags:, ,

Parmi les nouvelles séries de la saison, il y a V. Les plus vieux d’entre vous connaissent sûrement, au moins de nom, la version originale diffusée dans la deuxième partie des années 80 sur M6 (ou la 5, je ne sais plus, ce n’est pas vraiment important, de toute façon, je l’ai pas vue la série originale).

V contait l’histoire d’un petit groupe de résistants face à une invasion extraterrestre plus ou moins secrète de lézards humanoïdes cachés sous un costume d’humain et des pyjamas en lycra.

V (2009) reprend le même principe. 29 vaisseaux extraterrestres se présentent au-dessus des plus grandes villes terriennes avec un message de paix et la permission de rester dans le coin suffisamment longtemps pour faire le plein, filer un peu de technologie avancée et repartir comme si de rien n’était. Même moi, je le sens le coup fourré ! On va suivre les aventures d’un petit groupe de gens qui savent qu’en fait les visiteurs sont depuis plus d’une vingtaine d’années sur notre planète et que l’arrivée en grande pompe n’est qu’une supercherie au milieu d’un plan bien plus complexe (comme les Cylons, visiblement). Au hasard, une invasion bien brutale.

J’ai regardé les 4 premiers épisodes d’une traite, ce qui tend à prouver une certaine qualité globale. On retrouve la très monolithique Juliette de Lost en mère un peu perdue et très accessoirement agent du FBI. La chef des vilains visiteurs est joué par la prostituée de Firefly (je ne sais plus son nom, vous n’aurez qu’à relire l’article sur Firefly). A rayon recyclage Firefly/Dollhouse, Alan Tudik. Laura Vandernoot (ou quelque chose approchant) laisse la cape de supergirl de Smallville pour une autre extra-terrestre, sans toutefois prouver qu’elle sait faire autre chose que minauder quand elle joue.

La série accumule quelques clichés sur les personnages et leurs relations (sans dec’, le prêtre ex-soldat en Irak…) (sans dec’ le fils tête à claques…). Mais bon… ça se laisse agréablement regardé sans trop réfléchir.

Les incrustations CGI sont toutes de piètre qualité. Heureusement, les effets spéciaux à l’ancienne rattrapent le coup.

Après un départ tonitruant les audiences de la série ont assez vite chuté, ce qui n’a pas été sans posé quelques soucis au niveau de la production dont le responsable s’est retrouvé remplacé par deux fois. La première par le type de Harper’s Island (au regard de la qualité de cette mini-série, on pouvait espérer le pire). La seconde par le créateur de Chuck (et je laisse Caroldoc faire l’apologie de cette sit-com). Il en résulte que, après 4 épisodes, V (2009) devient V (2010) puisqu’elle ne reviendra pas sur les ondes avant mars prochain, le temps de recadrer tout ça. Je me demande s’ils vont continuer avec le 5ième épisode dans la continuité direct du 4 ou bien faire un « 5 mois plus tard… »

Wait & see et première impression à confirmer l’année prochaine !