Dans l’épisode précédent…

Cher Journal,

Chercher un appartement est probablement l’une des choses qui m’ennuient le plus au monde. C’est long, c’est dur et rarement satisfaisant. J’avais eu énormément de chance à Dubaï ; au fond de moi, j’espérais de nouveau rencontrer la même chance insolente qui me permettrait d’avoir un toit après un seul coup de fil.

Seulement voilà, chercher un appartement à Oslo, c’est un peu comme chercher un appartement à Paris. En d’autres termes, les annonces se synthétisent en :

  • Petit
  • Excentré
  • Cher

Et vous n’avez le droit de biffer qu’un seul des trois mots ci-dessus !

Petit état des lieux de l’immobilier dans la capitale norvégienne. Déjà, il n’y a guère qu’un site de référence pour faire vos démarches : finn.no. Site qui, bien sûr, n’est pas disponible dans la langue de Shakespeare (au mieux, vous avez l’approximation de Google Trad). Ensuite, la ville se scinde très grossièrement en deux : à l’ouest, chic et cher ; à l’est, populaire et moins cher. Le plus populaire étant un quartier nommé Grønland qui correspond quasiment à notre Belleville parisien (donc bon… comment dire…).

En moyenne, peu importe l’endroit, il faut compter 8000 à 9000 NOK pour un 30 m². Je suis allé visiter un 30 m²… C’est vraiment, vraiment petit. Ou alors, j’ai pris des goûts de luxe avec l’âge…

Une autre chose qui se fait beaucoup en Norvège (tout du moins à Oslo), c’est la sous-location de maison. Plus exactement, la sous-location de sous-sols. En effet, la plupart des habitants achètent généralement une grosse baraque sur plusieurs étages pour caser au moins trois gosses et un chien. Ils se retrouvent alors à payer des traites démentielles sur des années. Pour arrondir les fins de mois, ils mettent donc en location une ou plusieurs parties de leur maison. Une fois la maison payée, ils arrêtent de sous-louer et jouissent de leur bien en entier. De tels locations impliquent souvent :

  • Electricité et internet compris dans le loyer
  • Une entrée partagée avec la famille
  • Une configuration en sous-sol avec des minis fenêtres
  • Un cohabitation plus ou moins courtoise, notamment sur le bruit puisque la famille au-dessus à souvent des gamins à coucher à 20h.

Il y a beaucoup de prestations de ce genre sur Oslo, et même si j’étais particulièrement réticent à l’idée d’avoir un appartement si dépendant d’autrui, j’en ai tout de même visité 2. L’un était intéressant, mais avec des propriétaires psychorigides ; l’autre avait des proprios sympa mais un sous-sol glauque…

Là où toute l’affaire de ma recherche d’appartement s’est corsée, c’est quand je n’ai plus eu d’hôtel !

En effet, pour je-ne-sais-quelle conférence, tous les hôtels du centre-ville ont été bookés. Tous ! Même le cinq étoiles hors de prix ! Même le deux étoiles moisi qui doit aussi faire office de maison de passe ! Tous ! Je me suis retrouvé littéralement à la rue sans appartement ni hôtel. Grâce à la générosité de mon collègue américain, j’ai pu squatter chez lui et sa copine pendant 10 jours, le temps que je trouve un appartement.

Puisqu’on y reviendra plus, profitons-en pour partager quelques photos du First Millenium Hotel où j’étais logé aux frais de la princesse ArtPlant. Si vous passez sur Oslo et que vous n’avez pas la carte de fidélité Castle qui vous octroie l’accès à mon futur canapé convertible, le Millenium Hotel reste un bon rapport qualité-prix en plein centre-ville.

IMG_0876

La salle de bain avait une tendance à l’inondation à cause d’un arrangement curieux sur l’évacuation de l’eau de la douche…

IMG_0877

Le vis-à-vis, avec l’option « gros poilu en caleçon », je devais pas être du bon côté pour l’option « blonde en string »…

IMG_0878

IMG_0879

Les photos sont vraiment dégueulasses…

 

Publicités
commentaires
  1. Le chevalier au taureau dit :

    T’as pris des goûts de provincial, mecton. 30 m², c’est Byzance ! Mon épouse était dans 18 m², à deux, on était dans 33. Mais pour les vrais gens, oui c’est petit.
    Mais alors, tu confirmes que tu es logé ? Tu as choisi l’option logeur ou l’option indépendant ? Comment va la paperasse ? Et le taf ? Et le climat ?

  2. Oliver Castle dit :

    Pas de spoilers sur les prochains épisodes 😉

  3. […] Au Pays des Fjords – Journal #4 […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s