Deponia est un jeu de Daedalic Entertainement, disponible sur Steam ou via une galette Micro Application.

Deponia est une gigantesque décharge dans laquelle vit Rufus, un égocentrique monomaniaque qui veut à tout prix s’en échapper pour gagner Elysium, une ville paradisiaque dans le ciel. Bien sûr, rien ne va se passer comme prévu…

Cela faisait bien des années que je n’avais pas fait un point & click ! Nourri aux Monkey Island et autres Discworld, j’ai un goût assez particulier pour ce genre de jeux et la plupart me semblent bien fades s’il n’y a pas d’humour ou d’énigmes débiles. C’est peut-être la raison pour laquelle j’ai eu du mal à me mettre à Runaway ou aux Chevaliers de Baphomet. En effet, dans ses derniers, plus réalistes, il est facile de pester contre le manque de latitude offerte (combien de fois vous vous êtes retrouvé face à une énigme simple dans laquelle il aurait suffit que votre personnage monte sur une chaise ou lève les bras pour la résoudre de façon logique). Avec les univers ouvertement débiles, le cerveau change d’optique et est prêt à accepter que l’évidence requiert un poulet-poulie pour être accomplie…

Bref, Deponia est dans la veine des point & click old school avec des énignes tordues (qui nécessitent parfois une soluce par que, hein, fuck it, on a plus la patience de passer 3 heures à essayer toutes les combinaisons possibles), des dialogues et interactions travaillés, un anti-héros looser comme il le faut et de l’humour. Les amateurs seront en terrain connu et retrouveront vite leurs marques à ramasser tout et n’importe quoi parce que « forcément, ça aura une utilité ».

La réalisation tout en 2D est jolie, pas transcendante sur les animations mais si vous n’êtes pas un gros pinailleur, ça passe largement. Après n’espérez pas des effets de malades…

Le jeu souffre toutefois de quelques bugs qui, sans être gênants, induisent parfois en erreur sur la réelle utilisation d’un objet. Le doublage anglaise est – comme toujours – de qualité, les sous-titres français permettent de suivre mais peuvent là encore certaines fois induire en erreur. Les personnages ne sont tous pas spécialement attachants, cherchant parfois trop à coller sur les clichés inhérents à ce type de jeu, mais le couple principal est réussi (Toni aussi). Le jeu est très bien écrit et l’humour fait mouche. Il faut bien avouer que le caractère bien débile de Rufus fait régulièrement sourire (et comme toujours, le personnage principal et ses sarcasmes restent la raison majeure de se plonger dans ce genre de jeux).

Au milieu d’énigmes, vous aurez quelques fois des puzzles à résoudre. Hormis celui avec les aiguillages ou j’ai rien pigé, c’est toujours rafraîchissant de couper le rythme du jeu avec ce genre d’initiatives.

J’ai bien aimé Lotti, « la » secrétaire à droite…

Je ne fais pas assez de point & click pour réellement juger la durée de vie mais celui-ci m’a semblé bien court avec ses 7-8 heures. C’est d’autant plus frustrant que Deponia n’est en fait que la première partie d’une trilogie. La fin n’en est pas vraiment une et on reste très clairement sur sa fin. En fait, on n’a pas vraiment l’impression de réellement avancer dans une histoire mais plus d’accomplir des mini-missions immédiates dans un environnement réduits (on n’explore pas grand-chose et il y a beaucoup d’allers-retours assez pénibles à effectuer). Considérant la durée de vie et le manque d’effets waouh, je me dois de pousser un petit coup de gueule contre le prix de base du jeu à 19,99€ sur Steam. 8 heures  à 20 euros pour la première partie d’une trilogie, c’est tout de même abusé. J’ai moins ce ressenti pour l’avoir récupéré -90% durant les soldes mais ça m’a clairement refroidi pour acquérir la suite (à ce même prix). Pour le coup, il faut très clairement se tourner vers les alternatives physiques et Amazon pour acquérir Deponia ou la trilogie entière à un prix raisonnable.

Deponia est un petit point & click old school sympathique qui ravira les amateurs du genre, plus particulièrement ceux qui apprécient les titres de la trempe de Monkey Island et si tant est que vous pouvez le récupérer pour un prix abordable. Un jeu à faire, surtout pour Rufus ! Pour tous les autres… je dirais « meh, pourquoi pas ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s