Festival des Scénaristes de Valence 2015 – Compte-Rendu 1

Publié: 17/04/2015 dans Cher Journal..., Ecriture
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , ,

Je retrouve enfin une connexion internet décente, l’occasion de faire un gros debrief sur le récent Festival International des Scénaristes auquel j’ai participé…

Le Festival International des Scénaristes de Valence est – comme son nom l’indique – un festival, d’envergure internationale, dédié aux scénaristes et à l’écriture de façon plus générale, qui se déroule à Valence. Pendant très longtemps, le slogan du festival fut « un festival de cinéma sans film » car il s’intéressait surtout à la création et ce qui se passait AVANT la diffusion du film. Cette année, ceci-dit, il y a bel et bien eu une compétition avec un jury pour élire un meilleur film parmi six…

Début 2015

En tant que scénariste/auteur, le festival est un peu devenu le moment incontournable pour les gens du milieu. Comme cette année je n’étais pas perdu à Dubai, j’étais donc dans les clous de la deadline pour poser ma candidature pour l’événement-phare de ce festival : le marathon d’écriture de court-métrage. L’idée est simple : on place 14 scénaristes dans une salle, on leur file un sujet et 48 heures plus tard, ils doivent rendre le script fini d’un court-métrage sur le sujet donné. Cette année, il y a eu 180 dossiers présentés pour seulement 14 élus.

Dont je ne faisais pas partie.

Et oui, j’ai été un refoulé sur liste d’attente. Le plus rageant au moment de recevoir la décision du comité de sélection, c’est d’apprendre que j’étais sixième sur liste d’attente, donc le vingtième de la liste, et que l’année dernière, il y avait eu 26 marathoniens… Mais bon, comme j’étais décidé à voir ce que donnait un tel festival, je m’étais offert une accréditation ‘Bleus » (a.k.a. scénariste débutant) qui ouvre les portes de bon nombre de conférences et à une séance de pitch publique dont je comptais bien profiter pour vendre mes projets en cours.

Mardi 7 Avril

Et voilà t’y pas que le mardi, à savoir le jour qui précède le début du festival, je reçois un coup de fil m’indiquant qu’une place dans le marathon venait subitement de se libérer et que comme j’étais sur liste d’attente ET que j’avais fait l’effort de prendre l’accrèd’ Bleus, si je voulais, je pouvais désormais participer au marathon ! J’étais sur la route quand j’ai appris la nouvelle. Inutile de dire que j’ai sauté sur l’occasion comme un chien sur une andouille !

  • Moralité 1: il ne faut jamais cesser de croire à sa bonne étoile !
  • Moralité 2: un scénariste ne doit jamais se déplacer sans son ordinateur, où qu’il aille ! (parce que sans ordi, ça aurait été bien la galère pour le faire ce marathon…)

Du coup, arrivée à l’hôtel que je m’étais réservé dans mon coin, le soir tard. Cet hôtel, un Ibis loin du centre, va se révéler être à double tranchant. Points négatifs : je suis loin du centre-ville, ce qui n’est pas pratique ; je suis tout seul, donc je ne peux pas vivre l’expérience avec les autres marathoniens. Points positifs : je suis tout seul, donc je ne partage ma chambre avec personne, donc je peux rentrer quand je veux, faire du bruit si je veux et prendre mes douches à 3h du mat’ si je veux ; je suis dans un hôtel moins moisi que celui proposé par le festival pour un prix inférieur…

Mais ces avantages et inconvénients, pour l’instant, je ne prends pas la mesure de leur importance…

Publicités
commentaires
  1. […] Festival des Scénaristes de Valence 2015 – Compte-Rendu 1 […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s