This War of Mine est un jeu de 11bit Studios, disponible sur PC, Mac et Linux via Steam notamment. Au regard du style de jeu, je ne serai pas étonné de le voir un jour débarqué sur les tablettes…

Comme n’importe quel gamer, j’apprécie faire la guerre. Surtout si c’est pour dégommer de l’alien vindicatif, du nazi mégalomaniaque, du guerillo déséquilibré ou pour sauver l’univers. En revanche, les jeux de guerre réalistes type Call of Duty ou Battlefield m’ennuient profondément, essentiellement parce que même si j’adore les jeux vidéo, dépeindre la vraie guerre en glorifiant le troufion idiot va à l’encontre de mes aspirations pacifiques. En tant que game designer, j’ai d’ailleurs deux concepts de jeu que j’ai toujours voulu faire autour du thème de la guerre :

  1. Vous êtes un trouffion de base, vous faîtes la guerre mais vous n’avez qu’une vie et pas de respawn possible. On va voir si c’est toujours rigolo de faire la guerre…
  2. Vous êtes un simple civil et vous devez vivre au quotidien dans un pays en guerre et voir les choix que ça implique en terme de survie…

Et This War of Mine, c’est précisément ce deuxième concept ! Alors, au milieu de la semaine des grosses sorties AAA (Assassin Creed Unity, Far Cry 4, Dragon Age 3…), j’ai décidé, une fois n’était pas coutume, que j’allais donner des sous à un studio indépendant qui prend des vrais risques, impose une vision alternative du jeu et surtout, ne me gonfle pas avec une économie free-to-play !

Dans This War of Mine donc, vous incarnez un groupe de civil dans une ville (genre dans les Balkans ou Europe de l’Est) déchirée par une guerre civile et votre but est unique : survivre ! 

Le jeu se déroule en deux phases distinctes, jour et nuit. Le jour, vous devrez gérer vos survivants dans votre maison, en effectuant diverses actions :

  • Vous nourrir
  • Dormir
  • Soigner les malades et blessés
  • Crafter des objets (bouffe, équipement, armes…)
  • Améliorer votre maison (barricades, lits, fauteuils, chauffage…)
  • Allez voir qui frappe à votre porte (demande aide, échange de marchandise, délation de voisins…)

Oui, en gros, c’est Les Sims. Sauf que c’est une extension guerre et que c’est tout le temps la dèche : pas assez de médocs, pas assez de bouffe, pas assez de ressources pour crafter, des survivants déprimés, malades, affamés…

La nuit, vous avez le droit de planifier une expédition avec l’un de vos survivants pour qu’il explore des bâtiments pour qu’il vous ramène ce qui vous fait défaut le jour. Avec un peu de chance, le bâtiment est vide. Avec beaucoup de chance, vous tombez sur un mec qui veut bien faire du troc. Mais vous pouvez aussi bien tombé sur des militaires ou des groupes armés qui défendent à coups de pistolets leurs biens et territoires (donc à vous de vous infiltrer). Bien sûr, votre inventaire est limité et vous ne pourrez pas toujours ramené la bouffe ET les médocs ET les planches qu’ils vous manquent chauffer votre baraque ! Et si vous tardez trop dans la nuit, vous êtes obligé de rentrer de jour, sous les tirs de sniper…

La grande force de This War is Mine, c’est de réellement vous plonger dans l’horreur de la guerre avec tout ce que ça implique :

  • Se rationner, être malade si on ne prend pas soin de soi
  • Avoir des choix moraux sur oui ou non aider ceux qui frappent à votre porte, parce qu’il n’est pas dit que le type à qui vous filer de précieux médocs vous rendra la pareille (ou dans un autre genre, on va voir si ça vous plait de dénoncer à la milice le voisin qui vous a filé des médocs parce qu’elle propose trois conserves…)
  • Voler des maisons alors que d’autres personnes dans la même galère que vous essaient aussi de survivre
  • Buter d’autres civil parce qu’ils ont de la bouffe et pas vous
  • Accepter de faire mourir de fait un de vos survivant pour que les autres puissent continuer à survivre
  • Et j’en passe…

En soi, This War of Mine est un jeu absolument horrible ! Comme la vraie guerre. Et paradoxalement, en le dotant d’un gameplay survivaliste particulièrement chiadé et d’une direction artistique brillante, les polonais de 11bit Studios ont réussi à créer un jeu très efficace, addictif et beau !

Le jeu ne possède pas de tutoriel, ni d’aide, ni de sauvegarde multiple. Un peu comme le survivant, vous apprenez sur le tas et souvent de vos erreurs et découvrez – parfois chèrement – comment réussir à survivre un jour de plus dans l’horreur de la guerre. Les décors sont toujours les mêmes d’une partie à l’autre, le contenu des loots est en revanche aléatoire, tout comme votre équipe de départ. Ainsi, à l’image de personnes qui se regroupent pour survivre, vous n’avez pas le choix de vos compagnons d’aventure et il faut tirer profit de ce que vous avez quand vous l’avez.

Inutile de dire que le jeu est dur ! Dur, mais jamais injuste. Après tout, c’est vous qui définissez vos propres objectifs de survie. Si vos personnages dorment mal et se mettent à déprimer, il fallait probablement construire un lit avant de faire une distillerie et cramer vos bouquins dedans pour la faire marcher… Bref, tout est une histoire de choix et chaque choix est contextualisé par ce que vous vivez. Et les petits malins qui voudront se la jouer Call of Duty avec des civils découvriront que l’impact que cela aura sur leurs personnages…

Mort d’un personnage… L’un des pires écrans de jeu… quasi l’équivalent d’un game over…

Honnêtement, je ne suis pas sûr qu’il existe un moyen de gagner à ce jeu. Après plusieurs essais, j’en suis actuellement à 36 jours de survie et plus ça va, plus le calvaire prend des proportions ingérables dans ses fameux choix qu’il faut faire, dans la course à la bouffe, la course au médocs, le combats contre les pillards, les vols, les prises de risques… Vous vivez votre retour au petit matin avec l’angoisse de savoir si personne ne vous a attaqué, vous redoutez la tombée de la nuit vos options de survie se rapprochent dangereusement d’aller buter des innocents ou vous aventurez chez des mecs à avec des flingues…

D’ici quelques jours, pour combler l’absence de tutoriel, je ferai un petit article d’astuces pour mieux appréhender votre survie d’après mes retours d’expériences.

Le jeu est disponible sur Steam pour 20 euros. Je précise qu’il s’agit bien d’un jeu complet, non d’un early access moisi, et qu’il est entièrement en français. Si certains trouvent ce prix élevé pour de l’indie, sachez qu’il les vaut largement d’une part, et que d’autres par une partie de ce prix est reversé à l’association War Child qui vient en aide aux enfants en pays de guerre. Alors pas la peine de chipoter.

Ajoutons une bande-son absolument magnifique au tout et vous avez là, de mon point de vue, un vrai grand jeu riche, profond et qui se targue de faire réfléchir le joueur (et c’est un truc qui se fait de moins en moins…)

This War of Mine est un véritable coup de coeur. Un jeu absolument brillant tant sur le propos que sur la façon de l’aborder, tout en mettant en avant des mécaniques de jeu tendues et profondes. 11bit Studios a pondu une véritable merveille, une expérience vraiment à part, que vous pouvez vous procurez les yeux fermés ! Vraiment !

Publicités
commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s