Journal d’un Expat’ à Dubaï #15

Publié: 21/06/2013 dans Cher Journal..., J.E.D.
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Cher Journal,

Depuis mon arrivée à Dubaï, je dois bien avouer que dans le top 10 des choses qui me manquent le plus et me rendent un peu triste, la bouffe est en très bonne position !

Je n’ai jamais été un très grand cuisinier, mais j’ai le mérite de pouvoir réunir 3 ingrédients différents sans que le résultat finisse en un ramassis immonde et immangeable. Bon, certaines fois, mes expériences culinaires furent un peu trop avant-gardistes mais dans l’ensemble quand je fais la cuisine pour mes hôtes, ils n’ont jamais eu à se plaindre (surtout les tiramisus). En gros, je me débrouille ma tambouille.

Au boulot, faire sa tambouille implique au moins de la préparer la veille, d’avoir des tupperwares, peut-être un micro-ondes et de passer pour un associable en mangeant dans son coin. Parce que le soir, j’ai pas envie de faire la cuisine et parce que les tupperwares de mon appartement sont dans la catégorie douteuse, au boulot, je prends bien volontiers l’option bouffe dehors avec les collègues.

A Studio City, les possibilités sont bien réduites. On fait avec ce qu’on a : 2 endroits potables mais qui ont la fâcheuse tendance à proposer une carte peu fournie à base de pâtes et de crème. Certes, c’est pas hyper diététique mais c’est la moins pire des alternatives et on s’en sort avec ça

Car les alternatives se résument en deux mots : junk food.

McDo, Wendy’s, Subway, Burger King et j’en passe. Dubaï est un vrai désastre pour les nutritionnistes ! Il n’y a QUE ça. En écumant les rayons d’un supermarché (ou plus probablement d’un mini-market), vous tomberez plus facilement sur des paquets de chips, de barres chocolatées, de sodas, de machins apéritifs, des nouilles instantanées, des soupes instantanées que sur des petites salades ou des petites viandes à faire cuire vous-même.

La bouffe ici est une plaie sans nom (avec Pestilence, Famine, Mort, Guerre et Déplacement à Dubaï). Alors quand on habite dans la pampa de la pampa, c’est encore plus la galère. Ajoutez les tupperwares douteux et vous avez l’approximation de mon cauchemar alimentaire. Ajoutez le fait qu’il faille prendre un taxi pour aller dans un supermarché et vous avez le tableau complet. Mais bon, je suis un aventurier du goût, alors j’essaie des trucs.

Comme cette préparation qui me semblait moins pire que les autres avec son fromage et ses épinards.

Le résultat ne fut pas à la hauteur des espérances…

Et puis la bouffe ici est épicée. Je déteste la bouffe épicée. Je croyais que le petit piment sur la boite serait équivalent au petit piment sur le pot de sauce curry Oncle Bens… Et bien non, le « doucement épicé » local m’est insupportable.

J’ai aussi retrouvé du Tang! Du Tang! La bouffe de la Nasa… Souvenirs chimiques d’enfance. Non, j’en ai pas racheté, j’ai un minimum d’estime pour mon estomac.

Vous noterez l’aberration que sont les oeufs à la coquille blanche…

Pire vous noterez cette engeance venue du 7ème cercle de « cauchemar en cuisine »:

Du cheddar blanc en pot à tartiner… Pour votre information et pour l’avoir testée sur des desserts, cette marque Almarai est absolument dégueulasse. A l’image de la plupart des choses que vous pourrez voir dans un mini-market.

Ah sordide Dubaï, tu ne mérites pas les sacrifices gustatifs que je fais…

Publicités
commentaires
  1. Naja dit :

    Ouah… Je compatis… Et en même temps c’est fascinant. L’oeuf à coquille blanche et à tampon bleu fluo, donc. Coquille déjà vaguement fatigué… Je ne sais pas si ça peut te consoler, mais c’est ce qui manque généralement à tout le monde en voyage, la bouffe de son chez soi… (qui est toujours meilleure que celle des autres ^^)

    • Oliver Castle dit :

      Oui… Un oeuf à coquille blanche. L’oeuf à coquille blanche se fend mieux que les autres par contre. C’est louche…

      Et encore j’ai pas mis la mayonnaise blanche comme un verre de lait… Ca aurait pu choquer la sensibilité des plus jeunes lecteurs cuisiniers français.

      Sans vouloir la jouer pro-cuisine française, c’est pas dur te trouver que les plats de l’hexagone sont meilleurs ! De toute façon, il n’y a même pas l’air d’y avoir une bouffe typique ici… Hormis la junk food s’entend…

  2. Jessica dit :

    Je confirme et valide pour le tiramisu. La méga dèche dis donc à Dubaï city; à croire que vivre dans un désert fais que tu dois obligatoirement manger du sable ou mourir d’indigestion avec ce qu’on te propose dans les market.

  3. Laetho dit :

    Et donc, pas trop de difficultés digérer tout ça ? (oui, je sais, c’est très poétique :p)

  4. Caroldoc dit :

    Il faut rester homéostatique.

  5. Le chevalier au taureau dit :

    Tiens, t’es modèle manuel chez Haldiram’s ?
    Au fait, sais-tu que le beurre jaune, en France, est aussi aberrant qu’un oeuf blanc ailleurs ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s