Cher Journal,

Trouver un appartement à Dubaï n’est pas compliqué en soi. C’est même assez facile pour peu que vous tombiez sur des personnes un peu sérieuses (souvenez-vous de la fois où je me suis déplacé pour rien). Ce qui est compliqué, c’est de trouver un bon appartement ! En termes de prix, de distance, de quartier et de feng-shui.

Oui, bon, comme partout vous allez me dire.

Sauf que Dubaï, c’est genre grand comme la Vendée… Ca donne un éventail de recherche assez large. J’ai donc pris mon lieu de travail comme origine et la distance maximale de recherche le Mall of the Emirates. Ce qui me semblait raisonnable. J’ai donc trouvé un appartement à International Media Production Zone (IMPZ pour les intimes) dans les Crescent Towers (au 5ième). Il s’agit d’un meublé, louable sur une courte durée (au mois).

Pour les chiffres, la caution est de 3500 AED. Le prix de base est de 4500 AED par mois. Comme je me suis dit que j’allais resté trois mois au moins dans l’appartement, je paye donc 3500 AED (tarif dégressif). Il a fallu payer les 3 mois à l’avance, conséquence : j’ai pas touché grand chose de mon premier salaire !

Me voilà donc dans mon nouvel appart’. Appart’ qu’il a fallu le nettoyer. En prenant une location à court terme, où les gens se succèdent les uns après les autres, forcément c’était hyper crade. Comme j’en ai rarement vu. J’ai passé plus d’une heure à décaper la machine à laver (ironie inside), idem pour la gazinière. Entre le voyage à Muscat et les tâches ménagères, le week-end emménagement n’a pas été des plus reposants.

Raaaahhhh… Laisse-moi crever… Pas la gazinière, pas la gazière !

Dernière escale avant le désert…

Alors, IMPZ. Si Studios City est dans la pampa. IMPZ est dans la pampa de la pampa. Avec la crise de 2008 et l’arrêt instantané des constructions, IMPZ fait partie de ces zones aux portes du désert qui sont restées en l’état. La zone se limite essentiellement à 5 tours d’habitation, 4 encore en construction, un lac artificiel qui n’est qu’un trou dans le sol et du sable. La plupart des taxi ne savent pas où c’est (la galère les premiers temps quand je ne savais pas comment m’y rendre ou le nom des routes). La plupart des taxis ne passent également jamais par là (hormis aux heures de pointe le matin)… C’est le plus proche du boulot que je pourrais faire, mais au prix de quels sacrifices.

Oui, mon doigt est sur la photo, mais c’est fait exprès pour vous montrer ma tour. Bien évidemment…

« Vous êtes sûr qu’il faut les finir ces tours mr le Maire ? Il n’y a rien là-bas… »

« Ecoutez mon prit chou, il n’y a rien là-bas, mais attendez que je construise un Mall dans 10 ans, et vous verrez bien qui on traitera de fou ! »

Rétrospectivement, je crois qu’il vaut mieux mettre un peu plus cher et avoir un peu mieux.

Car, force est de constater que mon studio actuel n’est pas terrible. Pas terrible du tout. Petit état des lieux :

  • Bon, déjà, c’était crade, mais Cif et de l’huile de coude en ont eu raison
  • Il était dépouillé du minimum : pas de produits ménagers, pas de papier toilette, pas de torchon, pas de drap (et les miens sont limites pour la taille King)
  • La douche. J’aime prendre mes douches très chaudes, limite brûlantes. Ici l’eau est stockée dans des tankers sur le toit et elle est déversée ainsi. Sauf que c’est pas assez chaud pour moi. Du coup, je tourne vers l’eau chaude : ça devient plus froid… Car ici, on inverse la polarité parce que l’eau froide est trop chaude…
  • J’ai pas de quoi étendre mon linge. Alors c’est camping sauvage…
  • Les accessoires ménagers sont irrattrapables, donc je gère avec le minimum vital et j’ai abandonné l’idée d’avoir du thé avec la théière moisie (l’ancien locataire a laissé de l’eau moisir dedans)
  • Les lattes du lit sont pétées, ce qui rend les nuits… pas terribles.
  • Les rideaux sont trop petits par rapport à la fenêtre. Le soleil se lève environ à 5 heures. Ce qui rend les nuits… plus courtes.
  • Mon appartement (au cinquième) donne juste au-dessus d’espèce de ventilations qui tournent en permanence. En. Per-ma-nence. Ce qui rend les nuits… atroces.

Ou comment avoir des nuits entre 4 et 6 heures…

Depuis que j’ai emménagé, mon rythme de sommeil a dramatiquement chuté. Je n’avais pas entendu en visitant l’appartement (le proprio avait allumé le canal télé, sur le canal prière – je pensais que c’était culturel, mon côté parano me fait penser que c’était pas le cas…). Ca a donc été un véritable choc et je réalise que c’est probablement l’investissement à très court le moins rentable de ma vie. Imaginez avoir un réacteur d’avion en permanence dans les oreilles et vous aurez une approximation de mon calvaire. Sans compter sur le frigo bruyant dans la même pièce…

Bref, je rêve déjà d’un autre appart’ car pour le feng shui on est très loin de mon minimum syndical !

Ah sordide Dubaï, tu ne mérites pas les efforts que je fais pour essayer de t’apprécier !

Fail…

Publicités
commentaires
  1. Jessica dit :

    omg….

  2. dara dit :

    lol mais c’est la vie (pas l’paradis) !!!!
    j’adore la déco de la sdb

  3. Le chevalier au taureau dit :

    J’aime la France, j’aime Paname, si si, je viens de le découvrir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s