Journal d’un Expat’ à Dubaï #2

Publié: 10/05/2013 dans Cher Journal..., J.E.D.
Tags:, , , , , , , , , , , ,

Cher Journal,

En sortant de l’aéroport disais-je, c’est la chaleur qui vous prend au visage. Il est presque 6h du matin et déjà il fait chaud. On est pas encore entré dans la saison insupportable avec des chaleurs qui font péter le mercure, mais l’acclimatation va être douloureuse. S’il fait genre 35°C dehors, il faut compter 18 dans les intérieurs (hôtel, taxi, bureau…). Les chocs thermiques sont violents et s’il fait chaud dehors, il fait clairement trop froid dedans. C’est assez insupportable et – constat après une semaine – difficilement vivable pour un type comme moi qui supporte assez la chaleur, assez le froid mais pas les deux en alternance régulière. Dehors, ça reste très supportable pour le moment, si tant est qu’on profite des petits vents pour vous rafraîchir. Sinon, c’est vraiment étouffant !

Bref… J’y reviendrai peut-être un jour sur ces histoires de température.

En sortant de l’aéroport, vous avez alors deux choix : taxi ou métro. L’idée du métro me semblait rassurante. C’était un territoire connu, similaire à Paris. J’ai donc pris un taxi. On vous dirige quasiment dessus en fait. Pour vous faire comprendre qu’à Dubaï, le seul moyen pour se déplacer d’un point A à un point B, c’est la bagnole. Soit.

Le taxi, c’est la deuxième chose qui m’énervent à Dubaï. Oui, après quelques jours, il y a déjà les climatisations et les taxis qui m’énervent à Dubaï. Il faut savoir que Dubaï est une ville qui s’étend sur une cinquantaine de kilomètre au bas mot, que le pétrole coûte pas spécialement cher et que le taxi constitue l’unique moyen de transport viable si on ne possède pas de voiture personnelle. Les bus se résument à une vaste blague tant ils réservent peu d’endroits en dehors des trucs un peu fréquentés et que le métro ne sert que ponctuellement avec ses deux lignes faméliques ! J’ai bien essayé de prendre un bus une fois, estimant arrivé sur un point connu dans 45 minutes. Trente minutes plus tard, j’arrivais à mon point de départ, mais de l’autre côté de la rue. Donc, taxi. Avec les ennuis que ça peut impliquer pour trouver un de disponible quand on en a besoin. Et glander sur le bord de la route par 35°, c’est pas ce qui me fait rêver ! Il faut dire aussi le bureau est un peu perdu dans la pampa…

Et puis, le taxi pour un oui ou pour un non, ça choque grandement ma conscience écologique !

Ils sont reconnaissables à leur couleur sable crème. Pour l’attraper, il faut faire comme dans les films qui se passent à New-York et lever le bras pour l’appeler de loin. Ca peut faire classe.

Un taxi, c’est 3 AED quand on le prend, plus 1,5 AED pour une certaine distance parcourue, plus 0.5 AED pour x minutes d’attente dans un embouteillage. Ca peut vite monter suivant l’endroit où vous voulez vous rendre. Si vous appelez un taxi parce que vous êtes dans la pampa à 21h, c’est 10 AED au lieu de 3 (le taxi malin aurait tôt fait de vous demander si vous appeliez pour un taxi en vous voyant téléphone à la main en vous prenant pour faire passer le compteur de 3 à 10.) Une course qui coûte moins de 10 AED est facturée 10 AED. Le taxi de l’aéroport m’a chargé de 25 AED au départ, et ne s’est pas gêné pour garder son pourboire dans le jeu des échanges de billets. Ou comment prendre avantage sur le touriste qui débarque et qui n’a que des billets de 100… C’est le jeu. Pour info, il faut grossièrement diviser les AED par 5 pour avoir le prix en euros.

Le taxi est tellement au coeur de la vie dubaïote que dans mon salaire, j’ai une partie spécifique lié aux déplacements. J’ai pas encore mon appartement, mais je compte déjà entre 600 et 1000 euros dans les déplacements divers. Oui, c’est n’importe quoi ! Mais c’est la triste vérité.

Ca choque ma conscience écologique ET mon portefeuille !

Je découvre donc la ville dès potron-minet à mon arrivée. Ca circule assez bien. Il faut dire qu’il est 6h de mat’ et qu’il y a en moyenne 2×5 voies sur les grosses artères. Même le périph’ parisien peut aller se rhabiller à côté ! Par contre, à peu près tout le monde a eu son permis de conduire dans une pochette surprise ! Les limitations de vitesse sont une valeur toute subjective. Ca double par la droite, par la gauche sans grande considération pour le code de la route. Et les piétons se doivent d’être prudents à tout moment sous peine d’une réduction drastique de l’espérance de vie.

C’est pas un gigantesque foutoir, c’est pas un casse tête insurmontable, mais se déplacer à Dubaï peut s’avérer compliquer. D’autant plus que les taxis n’utilisent pas de GPS et qu’ils sont conduits en majorité par des Indiens ou des Pakistanais à l’anglais aussi approximatif que leur connaissance de cette ville tentaculaire. Plus d’une fois, un taxi m’a dit qu’il ne savait pas comment se rendre dans le quartier où je travaille.

Bon, je voulais parler de mon hôtel… J’ai disgressé. Ce sera pour le prochain journal !

Publicités
commentaires
  1. Naja dit :

    Morte de rire ^^ taxi blanc, sans permis et sans plan dans la tête ^^

    • Oliver Castle dit :

      Honnêtement, Besson avait de quoi faire une suite pourrie qui se tiendrait à Dubai. Le pilotage de certain s’approchant dangereusement de ce qui se passe dans le film…

  2. Jessica dit :

    Excellent 😉 on s’y croirait vraiment. Vivement le prochain journal!

  3. Laetho dit :

    Il faut vraiment que tu ailles au sommet de la Burj Khalifa et que tu en ramènes quelques photos ! Sinon, je suis curieux de voir quel est le niveau de vie et le rythme de vie dans une ville comme Dubaï. En tout cas, continue ton journal. Ça se lit bien (un peu court même :p).

    • Oliver Castle dit :

      Salut Laetho ! J’ai prévu d’aller dans cette tour à un moment ou à un autre de mon séjour. Pour l’instant, j’ai trop rien vu de la ville, je suis en pleine banlieue. Stay tunes ! 🙂

  4. […] Journal d’un Expat’ à Dubaï #2 […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s