Cher Journal,

Il est vraiment rare que je parle de moi sur ce blog. Au mieux, je glisse une anecdote ou un avis. Au pire, je vous impose mes goûts de chiotte. Je sais que cela pouvait frustrer certains et que d’autres n’en avaient carrément rien à battre de ma vie (vous échappez, de facto, au instagram avec des photos de bouffe inutiles). Et bien cela va changer dans le cadre de cette nouvelle chronique, dont vous aurez noter le numéro. Zéro. Une espèce de prologue donc.

Vous n’êtes pas sans si vous êtes des connaissances/amis/lecteurs de CV, que j’ai quitté ma précédente entreprise en août 2010. F4, qu’elle s’appelait. Et des jeux vidéo qu’elle faisait. Suite à cela, j’avais décidé de me faire un break et me consacrer à des projets un peu plus personnels, notamment des projets d’écriture. Percer dans l’écriture, ça demande en moyenne 10 ans pour en vivre. Je suis encore loin d’avoir atteint cette date et les projets se sont accumulés sans réellement aboutir niveau signature et contrats. Pas tous, en tout cas.

Même si j’adore écriture et passé du temps à forger mes univers et personnages, je me suis rendu compte que travailler tout seul, non seulement c’est dur mais c’est surtout pesant. Si F4 était loin d’être parfaite (encore moins parfaite de loin), j’ai eu l’avantage de rencontrer des personnes extraordinaires qui sont devenues des amis proches et de travailler sur des grands projets avec une émulation commune. Faire des jeux vidéo, même en dépit d’un contexte économique difficile et en pleine mutation, ça reste l’un des métiers les plus cools du monde ! En marge de mes projets personnels, j’avais donc depuis longtemps repris les démarches assommantes et rébarbatives propres à toute recherche d’emploi. A l’exception de la France (parce que le jeu vidéo français brille plus par sa rubrique nécrologique qu’autres choses), de l’Allemagne (parce que j’ai fait espagnol LV2) et de l’Espagne (parce que j’ai fait espagnol LV2), je pense avoir envoyé mon CV dans 82% des studios du monde ! Inutile de dire que j’ai particulièrement matraqué les entreprises en Scandinavie puisque je voulais absolument aller là-bas et profiter d’un cadre de vie agréable au milieu des forêts.

Un fjord et la forêt finlandaise

Sans faire durer le suspense, pour les forêts, la neige et l’ambiance intimiste des chalets en bois au bord des fjords, on repassera. Si vous n’avez pas lu en diagonale, rien qu’au titre, vous savez que je vais m’envoler pour Dubaï, aux Emirats Arabes Unis. Oui, je vous entends déjà :

Mais ? Qu’est-ce que tu vas foutre là-bas ? Ya des boites de jeux vidéo à Dubaï ?

Alors, des boites de jeux vidéo à Dubaï, honnêtement, j’en avais jamais entendu parler. Je savais que le marché était émergent déjà à l’époque de F4 puisqu’il y avait une collaboration (et un surplus de travail) avec des gens de là-bas. Et puis, si un ancien collègue et pote de l’époque F4 est parti là-bas en qualité de Creative Director, c’est qu‘il doit bien y avoir des gens qui essaie de faire du jeu vidéo à Dubaï.

C’est ce pote (que nous appellerons Gorgonzola3000 ou G3K par mesure d’anonymat inutile) que j’ai contacté en désespoir de cause. Oui, après plus de 18 mois de recherche, de candidatures, d’entretien, d’éviction au dernier round et des news quotidiennes sur les entreprises qui mettent la clé sous la porte ou les licenciements en masse, vous êtes descendu au stade du désespoir. Encore quelques mois et c’est l’immolation par le feu devant une agence Pôle Emploi.

G3K me connaît, on a déjà travaillé ensemble sur Exalight dans ma grosse époque où j’étais Game et Story Designer, ainsi que Project et Team Manager. J’ai demandé comment c’était à Dubaï et au travail. Il m’a dit que c’était cool et que si je cherchais toujours du taf, mon profil serait plus que le bienvenu. Habitué aux perspectives sans lendemain, j’ai répondu que la gestion de projet était l’intitulé exact de mon diplôme d’ingénieur et que ça me bottait.

C’était un vendredi.

Le lundi qui suivait, j’avais une offre.

Le mardi, entre grosse flippance et excitation, j’acceptais. Flippance, parce qu’après des mois et des mois de CV regardés en diagonale, on voulait de moi dans les plus brefs délais et que j’avais tout à faire en un rien de temps. Excitation, parce que je vais devenir Producer/Game Designer et que c’est une grosse opportunité pleine de belles perspectives.

Voilà qui résume assez bien la flippance et l’excitation.

Je vais donc commencer le travail ce dimanche 5 mai 2013. Littéralement 2 semaines après que Jérôme ait présenté mon profil LinkedIn au patron. Si on m’aurait dit qu’un jour, ce réseau social professionnel m’aurait permis de trouver un emploi… En tout cas, je vais être content de mettre à jour ce profil ! Je pars donc de France ce vendredi. Ca va être la première fois de ma vie que je prendrai l’avion.

Qu’est ce ça va impliquer sur ton blog que j’aime trop, ce déménagement ?

Plusieurs choses :

  • Une probable baisse du rythme de parution d’articles, surtout dans la première moitié du mois de mai je pense.
  • Pas de chronique BD/roman avant un moment, le papier ça pèse lourd et j’ai dû faire des choix.
  • Pas de chronique jeu vidéo avant un moment (et dire que j’ai Bioshock Infinite à finir, Far Cry 3 Blood Dragon qui sort et mon PC qui reste en France…) (Je pars tout de même avec une PSP, Tactics Ogre et Persona 3… des jeux à 100h de durée de vie… donc c’est ce que je disais, pas de chronique avant un moment)
  • La suite du Journal en Bordeciel reporté au calandres grecques pour les mêmes raisons.
  • Mon rythme d’écriture (blog et roman) va être à retrouver et à adapter en fonction de mes nouvelles fonctions. La ré-écriture de Sol Sunburst se fera avec le concours du 15 juillet comme objectif. Lithium Breed devra patienter peut-être un peu plus longtemps avant d’être continué (ça me laissera le temps de peaufiner des recherches, tiens).
  • Les chroniques dominicales ne seront pas impactées, notamment parce que ça me prend pas de temps à faire.
  • Je vais essayer de faire un « Journal d’un Expat’ à Dubaï » de façon assez régulière, avec des photos, des anecdotes et tout le tralala du voyageur en terre inconnue. Son rythme de parution étant fixé à « aléatoirement » pour le moment. J’espère qu’ils vous plairont.

Hormis cela et le temps d’adaptation nécessaire, rien ne devrait trop changer (sauf en cas de pépin internet façon Hadopi puissance Chinoise) : je serais toujours disponible via mail, messagerie instantanée sur mes temps libres et toujours aussi prompt à répondre aux commentaires qui seront lâchés par les quelques braves (les vrais, les purs, les tatoués du blog). Parmi les potes qui me lisent et qui voudraient mon ID Skype, il suffit de demander. Parmi les potes qui me lisent et qui auraient envie de voyager, si je convaincs mon futur employeur au terme de ma période d’essai (3 mois), vous aurez un nouveau plan squat/vacances tout trouvé ! J’aurais réellement aimé faire un petit tour de France pour saluer de vive voix une dernière fois mes plus proches amis !

Bon, mais qu’est-ce que tu peux nous dire d’intéressant sur ton boulot?

Je vais travailler dans un premier temps sur un jeu qui s’appelle *censuré*. Il s’agit d’un *censuré* avec *censuré* et *censuré*… Comme je l’ai fait avec F4, il est fort probable que vous n’entendiez pas parler de mon travail ou de mon entreprise avant des dates clé et publiques (NDA oblige !).

J’arrive à Dubaï à 4 heures du mat’ samedi… Un peu plus de 10 heures d’avion, 2 h d’escale au Caire. Mais là, j’empiète déjà sur le prochain article.

C’est pas tout ça, mais les valises vont pas se faire toutes seules !

commentaires
  1. Naja dit :

    un gros OUF pour la chronique dominicale non-impactée 😀 (ouais, t’as vu, j’ai lu au moins jusque là ^^). Bref, perspectives très cools en tout cas. Hâte d’avoir qques nouvelles fraîches 🙂

    • Oliver Castle dit :

      J’espère que t’as lu l’article en entier. Sinon, à quoi ça sert que Ducros il se décarcasse ? 🙂 Les prochains seront ptete un poil plus courts. Pff… un voeu pieux au regard de ma volubilité au clavier. Au moins yaura des photos perso !

  2. GoJiTa dit :

    Gégé, comme ils disent dans le milieu 🙂

    • Oliver Castle dit :

      Merci. Mais on dira GG quand j’aurais passé ma période d’essai et que le patron sera tellement content de moi qu’il aura augmenté mon salaire à un niveau indécent 🙂

  3. Naja dit :

    héhé

  4. MoonQueen dit :

    Super contente pour toi, tu m’étonne pour l’excitation, la découverte et la grosse flippe !!!!
    *–*
    C’est énorme, éclate toi bien surtout !!!!
    :*

  5. JB dit :

    Super nouvelle ! Félicitations, tu as trouvé du boulot plus vite que moi ^^
    Tu crois que les dubaïotes seront réceptifs à l’EDH ?

    • Oliver Castle dit :

      Ca faisait tout de même depuis plus de 18 mois que je cherchais activement !
      Je sais pas s’ils vont être réceptif, mais dès que je serai un peu installé et posé, je vais sérieusement m’intéresser à la question. J’ai même apporter mes decks !

  6. […] n’êtes pas sans savoir si vous êtes des fidèles depuis le numéro 0 que je suis venu ici d’abord avec un visa Touriste. Visa avec lequel j’ai travaillé. […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s