Battleship est un film réalisé par Peter Berg, avec Taylor Kitsch (John Carter), Rihanna (under my umbrella-ella-ella-ella), Liam Neeson (L’Agence Tout Risque) d’après un scénario un peu copié-collé de Erich Hoeber (Red)

Rue de la paix, dernier étage de la tour Hasbro, le bureau du PDG. Se tient actuellement la réunion de fin de bilan financier où sont présentes toutes les huiles de la société, équipe marketing comprise. Cigare au bec, le PDG se lève, dépose son haut de forme et sa canne pour prendre un énorme cigare et le coincer dans son sourire de requin.

On a fait du bon boulot cette année ! Ca faisait trop longtemps qu’on se repose sur les acquis et les rentes du passé. Mais désormais, on a une nouvelle ligne directrice, une nouvelle comète qui laisse dans son sillage une chiée de dollars et nous on n’a qu’à les ramasser ! Les consommateurs sont vraiment des crétins et ils en redemandent. On a fait Transformers et ça a fait un carton ! D’ailleurs, Janine, envoyé une corbeille de fleurs à Michael Bay et glissez un jeu RISK dedans, on sait jamais ! On a dépoussiéré la licence GI Joe avec un film tellement merdique qu’on a réussi à le vendre aux cerveaux pulpés de tous nos compatriotes américains ! Mais maintenant, il nous en faut plus ! GI Joe 2 est en chantier…

Le PDC prend une pause dans son discours pour éclater de rire d’un rire maniaque, longuement travaillé devant son miroir pour le jour où il pourrait le placer. Ce n’est pas encore ce jour, mais ça fait son petit effet. Puis il reprend :

Bref, GI Joe 2, Transformers 4. Mais je note que c’est tout ! Qu’est-ce vous branlez au marketing ? Et les VP, hein ? Vendez-moi des licences, vendez du rêve aux studios de cinoch !

C’est-dire, intervient un type du marketing, on pensait tellement que GI Joe se casserait la gueule quand on a vu le premier montage qu’on s’est dit qu’on devait arrêter les frais.

Vous ! Peu importe votre nom, vous êtes viré. Sortez d’ici ! Je ne paye pas le marketing pour se dire des trucs, encore moins pour penser.

Le type lève, prend ses affaires et sort. Un silence de mort règne à présent dans la salle. Le PDG est satisfait, désormais, il sait que ses collaborateurs ne prendront la parole pour ne dire que des paroles sensées, ponctuées de dollars.

Alors ? J’attends des noms de licences qu’on va vendre aux studios !

Tout le monde se regarde en se demandant qui aura le courage de sortir le premier nom. Les yeux se tournent ostensiblement vers le responsable des marques, qui finit par dire :

On a bien Action Man

Je veux bien qu’on prenne le consommateur pour un couillon, mais là c’est exactement la même chose que GI Joe ! Autre chose !

On a Play-Doh… Ca pourrait faire un film sur une race d’extraterrestre en pâte à modeler qui envahissent la terre… dit un autre.

Pas mal, quoi d’autres ?

Boggles ! s’exclame un autre.

Et pourquoi pas le Trivial Poursuit ! Vous êtes viré ! répond le patron.

Le type se lève, prend ses affaires et sort.

Euh… Vous avez bien Touché-Coulé

Le patron s’arrête et pose les yeux sur un consultant scénario pour les grands studios.

B9, C10 et compagnie ? Comment voulez-vous faire un film avec ça ?

On pourrait repomper Transformers

Ca me plait déjà ! Détaillez !

Bah, on aurait un héros tête brûlée qui grandit au travers des épreuves qu’il affronte. Et puis, il a une copine hyper bombasse qui sert à rien, mais elle est bombasse. Des extraterrestres arrivent sur terre par un truchement scénaristique à développer et puis pour les combattre, ya que des navires de guerre… On place une scène où tout le monde balance une lettre et un chiffre et le tour est joué ! On va jouer sur la fibre patriotique et post-Afghanistan en mettant en avant les vétérans et ça va plaire au public. On est les putains de USA, on vend de la guerre ! Je connais un pote qui pourrait écrire ça…

C’est pas mal, mais il faudra que ce soit plus intelligent que Transformers

On placera des références à Sun Tzu et l’art de la Guerre. On mettra aussi des Japonais pour nettoyer le traumatisme Pearl Harbor. Pour la musique, on fera appel à Steeve Jablonsky. Personne regarde les crédits et personne verra que c’est lui qui a aussi fait Transformers. Pour couper la sauce, on balancera du AC/DC qui tâche sur des plans épiques. Et puis, imaginez la scène, un battleship américain contre une base alien 10 fois plus grosse, et le cuirassé fait un 180° avec une ancre ! De l’épique !

Ca pourrait marcher, intervient un type du marketing, mais il faudrait des acteurs bankables. On pourrait prendre Jeremy Renner.

Il sera pas dispo avec les Avengers. En revanche, si on fait appel à Peter Berg à la réal, il pourra embarquer une partie du staff de la série Friday Night Lights. A commencer par Taylor Kitsch ! Il vient de faire John Carter pour Disney. Bon, le film va se viander, mais l’acteur aura eu une grosse exposition : en gros, Disney aura payé notre campagne pour vendre Kitsch. Après, on rajoute un vieux pas trop vieux, genre Liam Neeson. De toute façon, Star Wars a ruiné sa carrière, il est obligé de travailler avec des mecs comme Luc Besson maintenant, on l’aura pour une bouchée de pain. En plus Berg est moins un tâcheron que Bay, on a tout à gagner !

Et la bombasse, vous avez parlé d’une bombasse !

On s’en fout du nom de la bimbo. Elle aura un rôle ridicule, elle suera en permanence comme après une folle partie de baise, Berg fera des plans sur son cul et tout ira bien. En revanche, je suggère en plus de prendre une actrice bidon. Genre une chanteuse. Rihanna, tiens ! Elle fout rien de sa vie, elle est bonnasse, on la case dans un rôle de dur à cuire interchangeable et on se crée un buzz aussi autour d’elle. Deux pour le prix d’une !

C’est génial ! On va le faire ! Et puis on fera un film sur le Monopoly aussi. Et le Ouija ! Et puis rappelez-moi le mec du Boggles finalement !

La session se conclut sur un nouveau rire maniaque du PDG d’Hasbro qui voyait déjà le chemin de billets verts qui le mènerait à la conquête du monde. S’il arrivait à vendre Touché-Coulé, plus rien ne l’empêcherait de faire des films avec des licences improbables comme Puissance 4 !

Des mois plus tard, devant son écran, Oliver Castle regarde le produit de cette folle idée que de produire un film sur la licence Touché-Coulé. Un film avec des bateaux… Des bateaux et des aliens. Un Transformers sur l’eau… C’était pas gagné d’avance.

Mais c’est trop trop bien ! C’est complètement débile mais qu’est-ce que c’est cool ! Aussi cool que de mater un Ghost Rider 2 ! Acteurs en carton, clichés à tout va, caractérisations médiocres, scénario copié-collé, apologie de l’armée à peine voilée, fibre patriotisme gnan-gnan usée… Mais qu’est-ce que cool à regarder ! Un bon gros blockbuster qui remplit son rôle de blockbuster décérébré ! Franchement, je recommande pour le trip en mode quasi-crétinage assumé ! J’ai passé un excellent moment, primaire certes, mais excellent !

Publicités
commentaires
  1. m dit :

    J ai pas du tout aimer comment il traite rihanna et la « bimbo »

    • Oliver Castle dit :

      Salut m ! En même temps, quand on regarde la cible primaire de Battleship (le mâle, plutôt 15-25, plutôt décérébré), je pense que les studios ont traité ces personnages de la meilleure façon qui soit ! Dis-toi que 20 ans plus tôt, ce genre de film aurait eu le droit à ses plans nichons (ou plus) sans le moindre scrupule… 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s