Pisces Iscariot

Publié: 01/08/2012 dans Musique
Tags:, , , , , , , ,

Pisces Iscariot est un album des Smashing Pumpkins, initialement paru en 1994, ré-édité depuis, notamment au format vinyle (et qui justifie une nouvelle chronique musique !)

Les Smashing Pumpkins forment l’un des piliers du rock des années 90, menés d’une main de maître et de fer par leur leader charismatique Billy Corgan. Le genre de groupe qui vous fait clairement dire, c’était mieux avant !

Et pour qui a pris la peine de s’attarder sur le dernier album des Smashing (qui ne garde ce nom que de par la présence de Billy Corgan, dernier représentant de la formation initiale – en gros, il aurait pu le sortir sous son nom propre mais comme les Guns & Roses et AXL Rose, on n’arrête pas de surfer sur la vague nostalgico-marketing jusqu’au bout)… Je fais des parenthèses trop longues. Qui a pris la peine de s’attarder au dernier album  des Smashing – Oceania – savent que le son des Pumpkins est mort. On ne retrouve rien de la fougue, de la distorsion des guitares et de la qualité d’écriture de Corgan.

Evidemment, tout album estampillé Corgan souffre de la comparaison déloyale avec le chef d’oeuvre de 1995 qu’est Mellon Collie and the Infinite Sadness (rien de moins que The Wall pour la génération X). Déçu donc, je laissai tomber le très moyen Oceania pour trouver le son original de Corgan, Iha, Chamberlin et D’Arcy. L’album culte n’étant pas encore ressorti, je dois me tourner vers d’autres productions. Et me voilà trouvant dans un bac le fameux Pisces Iscariot… Album inconnu au bataillon de ma culture générale. Et pour cause, c’est une compilation de B-Sides période 89-94 (pré Mellon Collie, donc). B-Sides = machins pas terribles qu’on met pour combler les faces A des singles sachant très bien que personne ne les écoutera plus d’une fois…

Et franchement, à la première écoute, on se dit « Nan, des B-Sides… c’est complètement abusé ! Pourquoi c’était pas sur des vrais albums ! » (Gish et Siamese Dream, les deux précédents). La qualité est hallucinante, le son des Pumpkins est là ! Ballades et morceaux rocks s’agencent parfaitement et ravissent l’oreille du teenager qui sommeille encore en vous. La pierre angulaire de cette collection reste Starla sur la face C, un festival rock de 11 minutes qui démontre toute l’étendu du génie de Corgan et prouve – si besoin en était – qu’il était le fleuron du rock de cette décennie et l’un des compositeurs les plus prolifiques.

Starla est une véritable claque, hein ? Bon, c’est du live, ça vous forcera à aller chercher la version studio…

Pisces Iscariot était sensé s’adresser aux fans purs et durs du groupe emblématique de années 90. C’est dommage, cet album mérite que tous les amateurs de rocks et de bonne musique en général s’y intéressent et redécouvrent le vrai son des Smashing Pumpkins de la grande époque !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s