Appartement 44 – Tome 3

Publié: 03/05/2012 dans Lecture, Manga
Tags:, , , , , , , , ,

Appartement 44 est toujours un manga de Dara, publié par les éditions Ankama.

D’ordinaire, je fais des chroniques de séries entières plutôt que de m’attacher à faire des chroniques tome par tome. D’une part ça évite les chroniques orphelines où il n’y a que le tome 1 (sauf si le tome 1 d’une BD/comics/manga est de la bouse, auquel cas, c’est un article d’utilité publique) et celles où je passe plus de temps à faire des retroliens qu’à réellement écrire (imaginez que je chronique One Piece à chaque fois que sort un nouveau tome…). Mais pour les potes, je fais une exception. Parce que c’est mes potes sont des gens bien et font des choses bien. Et parce que ça leur fait un peu de pub.

Je ne vais pas résumer une nouvelle fois la teneur de l’histoire (alien, chats, colocation, amis… allez plutôt lire les liens susnommés, j’ai fait ça bien avant) ni les personnages (idem). Sachez simplement que l’une et les autres évoluent petit à petit et que bien évidemment, le suspense autour de l’identité de l’alien est toujours présent.

Petite anecdote pour les fans hardcore de Dara et d’Appt44 : à l’origine, l’alien aurait dû être dévoilé à la fin de ce tome, laissant le tome 4 pour dénouer les conséquences de la révélation ! Dara est revenu sur sa décision durant la réalisation du tome 2, de manière à ce que les gens soient tout de même intéressés par le tome 4.

J’en connais des choses, hein ? Il faut savoir que j’avais eu l’immense plaisir et honneur de pouvoir lire le tome 1 et le tome 2 en avant-première à partir d’imprimés. Mais pour ce tome 3, je n’ai pas eu l’occasion de voir Darax avant sa sortie, du coup, c’est le premier tome que j’ai découvert à 100% du début à la fin, bien confortable au fond de mon lit !

Que dire alors de ce tome 3 ? Et bien, c’est toujours aussi cool ! A quelques exceptions près… Mais j’y viendrais après.

Bon, c’est ce qu’elle dit. Mais tout le monde est suspect dans la tête du lecteur !

C’est en forgeant qu’on devient forgeron, comme disait l’autre. Force est de constater que depuis que Dara se consacre à 100% (ou presque, il faisait aussi un peu de design pour du jeu vidéo durant ce tome 3) aux dessins, et bien ça dépote de plus en plus. Son trait s’affirme encore, les planches gagnent toutes en qualité, on a le droit à des décors de plus en plus fouillés et précis… Il n’y a pas à dire, c’est superbe ! Après, vous êtes fan ou pas du style, ça ne se discute pas.

Ce que j’aime chez Darax, c’est son design semi-réaliste (pour du manga) qui part en sucette pour des petites expressions rigolotes en SD dans des bouts de pages. C’est super-expressif, très rigolo et rythme très agréablement le manga. Je me suis marré comme une baleine tout seul pour des petits gags visuels glissés ça et là.

Et l’humour léger n’est pas de trop pour accompagner un tome 3 finalement assez sombre.

Bon… c’est le moment où je parle des exceptions que je mentionnais plus haut. Et cela ne va – comme toujours – ne refléter que mon opinion personnelle. L’histoire de ce tome 3 m’a surpris. Je n’ai pas eu ce que j’attendais… Non, pas que ce n’est pas bien, hein ? Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! C’est juste différent de ce que j’attendais. Dans le sens où le ratio romance/tranche de vie/science-fiction/fantastique bascule trop radicalement. C’est nettement moins tranche de vie, beaucoup plus fantastique (et fantastique genre monde spirituel… d’où ma très grande surprise).

Le cœur de ce tome est centré majoritairement sur la relation entre Coco et Mick. Elle va avoir son lot de rebondissements, certes (notamment avec l’arrivée d’Agathe), mais il y a certaines choses étranges qui sont venues la parasiter (à commencer par la non-relation Coco/Jon…) au point de me faire penser que certains non-dits étaient peut-être trop non dits ou que certains caractères évoluaient trop rapidement pour en suivre les étapes ou que l’espace de 4 tomes alloués pour raconter l’histoire est trop petit. C’est en partie vrai pour Gigi, la rebelle du groupe. Je suis d’accord que les événements du tome 2 l’ont marquée, je suis d’accord qu’un personnage détestable par certains aspects doive évoluer, mais la rupture de personnalité est grande entre les deux tomes. Elle me manque la Gigi rebelle.

C’est aussi autour de Gigi que s’accumule les événements les plus étranges. Des choses très clairement liées à l’alien… Entre elle et la fin du tome… En gros, il va falloir me sortir les explications au tome 4 pour expliquer un tas de choses bizarres, mais bizarres pas comme dans le 1 et 2. Car tout est lié au personnage d’Agathe, qui fait son apparition… pour le moins tirée du chapeau. Pourquoi, elle n’intervient que maintenant alors qu’elle aurait toutes les raisons de faire son apparition suite à la fin du chapitre 10 ? Hein ?

Ma dernière réserve se situe autour du rythme de ce tome… Je ai trouvé la fin un peu poussive (comprendre qui tire en longueur) puis trop rapide (bah tiens, exactement comme la fin de la saison 1 de Young Justice !), puis étrange… Et dans étrange, il y a ange…  Toujours en terme de rythme, j’avais dit que c’était un tome sombre. Le problème, c’est que c’est sombre tout le temps (exception des petits gags) et qu’aucun personnage n’a le droit à un répit positif avant de chuter encore plus bas. Ça chute en permanence vers le négatif, surtout pour Coco et Mick… la lecture s’en retrouve particulière. (encore certainement la faute au manque de place pour tout raconter…)

Bon, la bonne nouvelle, c’est qu’autant de négativité dans le tome 3 implique un super happy end, avec des fleurs, de l’amour et des croquettes !

Bref, il y a certains choix et points du scénario qui, à la simple lecture du tome 3, me laissent perplexe. Il faudra que je passe un coup de fil à Darax pour qu’on en discute. Qui aime bien, châtie bien ; et je ne me suis jamais gêné dans d’autres chronique pour dire ce qui me dérangeait, je ne vois pas pourquoi je ferai une exception.

Ceci étant dit, cela ne reste que mon avis. Appartement 44 est toujours un super manga, toujours un indispensable des mangathèques de gens de bon goût, toujours une œuvre très clairement au-dessus du lot dans la production française ! Achetez-le, vous ne le regrettez pas !

En bonus, je vous mets sa dernière interview-vidéo en date réalisée par TVHland pour la sortie du dernier tome d’Appartement 44.

Publicités
commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s