Dans l’épisode précédent…

Astrid avait donc un boulot de la plus haute importance à me confier. Je pensais que c’était un assassinat de grande envergure, pas le bûcheron du coin qui trompait sa grosse… En fait, il n’en était rien. Astrid ne fait pas confiance à Cicéro, le bouffon de service de la Confrérie Noire qui trimballe le cadavre desséché de la Mère de Nuit partout. En même temps, je la comprends Astrid, Cicéro passe son temps à parler avec le macchabé comme s’il était plein de vie en faisant les questions et les réponses. Il y a de quoi être suspicieux. Elle veut donc que je surveille le bouffon de service… Et sa brillante idée, c’est que je me cache dans le sarcophage de la Mère de la Nuit… Bah voyons…

J’aurais bien protesté, mais comme je suis un assassin silencieux, j’ai rien dit. Et j’ai passé la nuit à côté d’un cadavre puant… Je suis allé dans ma caverne intérieure et j’ai pensé très très fort à des trucs sympas, comme des fourmis sur une souche d’arbre ou Muiri. Il s’avère que Cicéro a sérieusement un grain mais qu’il est plutôt inoffensif. Par contre, alors que je pensais à des fleurs et des petits chats, j’ai entendu une voix…

Le jour où j’ai dormi avec un cadavre…

J’ai ouvert les yeux et j’ai vu qu’il y avait de la lumière dans le sarcophage. La Mère de la Nuit m’a parlé. A moi. Encore une histoire d’Elu… Elle a dit qu’elle avait un vrai contrat pour la Confrérie Noire et qu’il était temps d’arrêter de passer pour des glands !

J’ai gueulé, Astrid est arrivée, je suis sorti du sarcophage, Cicéro a gueulé, Astrid a gueulé, j’ai gueulé encore plus fort, tout le monde a sorti ses armes,  j’ai dit que la Mère de la Nuit m’avait parlé, tout le monde a fermé sa gueule.

Cicéro a dit que si j’avais entendu la vieille, c’est que je devais être l’Oreille Noire. « Je suis argonien, j’ai pas d’oreille » que j’ai voulu lui dire, mais ce mot d’esprit aurait ruiné ma réputation d’assassin taciturne glauque, alors j’ai rien dit. Astrid avait pas l’air d’être jouasse. Cicéro non plus. L’une parce que si je suis l’Oreille Noire, je suis désormais d’un statut plus élevé que le sien ; l’autre part pure jalousie parce qu’il voulait être l’Oreille Noire. Je lui aurais bien filé ce titre honorifique d’Oreille Noire. J’ai déjà le titre honorifique d’archimage et ça n’a rien changé à ma vie.

Astrid m’a dit qu’elle avait besoin de réfléchir à la suite des événements. Ça tombe bien, j’avais des suites à donner à quantité non négligeable de quêtes dans mon journal. J’ai pris une page au hasard. Dessus, il y avait marqué : Rendez-vous au bosquet de Kyne.

Bien évidemment, j’avais aucune idée de qui m’avait donné rendez-vous, ni pour quoi… Tout ce que je savais, c’était qu’il était peu probable que la personne m’attende toujours, si j’en croyais la date du rendez-vous dépassée depuis bien des lunes. Par acquis de conscience, j’y suis allé.

Et vous savez quoi, c’était l’aubergiste qui me se dit Lames et chasseuse de dragons qui m’avait donné rendez-vous, et cette pauvre abrutie était toujours là en train de m’attendre ! Par un obscur jeu du hasard, je suis arrivé pile-poil quand le bosquet de Kyne se faisait attaquer par un dragon ! La vie est vraiment faite d’étranges coïncidences, n’est-ce pas ? Quelle est donc la probabilité pour qu’on me donne rendez-vous, que j’oublie, que j’ai le temps de devenir archimage, membre de la Guilde des Voleurs et Oreille Noire, et que juste quand je reviens, bim, attaque de dragons ! Quand je vous répète que ce pays de congelés m’en veut personnellement !

Le dragon noir qui attaquait, c’était celui à qui je dois la vie quand j’avais la tête sur le billot. En fait, il était venu ressusciter un autre de ses copains dragons qui pourrissait à l’état de squelette dans un tertre. C’est plutôt sympa de la part du gros dragon noir !

Ensuite, le dragon noir est parti et cette conne d’aubergiste a hurlé « chaaaaaaaaaaaargez ! » sur le dragon fraîchement débarqué. Mais c’est quoi cette manie de Nordique d’attaquer tout et n’importe quoi qui n’a pas de cheveux blonds ! Evidemment, qu’a fait le dragon ? Il a attaqué en retour ! Normal. J’ai même pas eu l’occasion de plaider ma cause, lui dire que j’avais rien à voir avec cette folle, que j’étais même là complètement par hasard et que j’étais limite pacifiste dans l’âme avec mes confrères sauriens…

J’ai été obligé de le tuer ce brave dragon qui n’avait rien demandé à personne ! Et l’autre abrutie m’a dit une banalité affligeante du style

— Wow, t’as buté un dragon, t’es trop un élu !

Ensuite elle a ajouté :

— Retrouve-moi dans mon auberge pourrie ! Il faut qu’on découvre le complot qui se cache derrière le retour des dragons en Bordeciel !

Mais quel complot, idiote ! C’est un dragon qui ramène ses potes la vie. C’est un dragon sympa, avec une conscience altruiste pour ses amis dragons que des générations de crétins en peaux de bête avec une hache ont zigouillé pour le plaisir ! Ya pas de complot !

— T’as raison, c’est sûrement un coup du Thalmor ! Mais on en discutera plus longtemps dans ma cachette pas secrète à l’auberge !

— Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaargl !

J’aurais dû la buter. Là, comme ça, gratuitement. Le temps que je pèse le pour et le contre d’un tel acte, elle s’est cassée. J’ai noté : « Retourner à l’auberge d’un bleb minable pour rencontrer une folle paranoïaque, si tu sais plus pour quoi, tant pis, oublie ! »

Je suppose qu’Astrid avait dû prendre une décision, alors je suis retourné au Sanctuaire…

Publicités
commentaires
  1. Jaessa dit :

    « Cicéro a dit que si j’avais entendu la vieille, c’est que je devais être l’Oreille Noire. “Je suis argonien, j’ai pas d’oreille” que j’ai voulu lui dire »

    >> César de la meilleure répartie!

    Ah oui, le ressuscitage…la ressuscitation…le…ramenage à la vie de Dragon. J’aime aussi.

    • Oliver Castle dit :

      Merci ! Un petit mot d’esprit, ça fait pas de mal de temps en temps.

      J’aime bien l’idée d’avoir un argonien totalement à côté de la plaque (ou totalement dessus, en fait, j’ai pas fini la quête principale) au sujet des dragons. C’est vrai après tout, pourquoi on devrait nécessairement buter des dragons ??? Qu’on fasse d’abord le ménage des nécromanciens dans ce pays.

  2. Jaessa dit :

    C’est marrant, mais les nécromanciens, j’en croise pas tant que ça. Ou alors je fais pas gaffe. Je rencontre juste des bandits, encore et toujours…Et des morts vivants (sans nécromanciens) dans les cavernes.

    Par contre, j’ai l’impression de pas pouvoir faire 3km sans qu’un dragon me tombe sur le paletot. C’est vrai que c’est relou à la fin. 😀

    • Oliver Castle dit :

      Je suppose que ça dépend des parties. J’étais plutôt comme toi avec la première. Honnêtement, avec l’argonien, j’ai du tué 4 dragons seulement hors quete principale…

  3. […] Journal en Bordeciel #14 […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s