Take me home tonight (ou Une soirée d’enfer sous nos contrées) est un film réalisé par Michael Drowe, avec Topher Grace (Win a Date with Tad Hamilton) qui a également participé au scénario, Anna Faris (Just Friends), Michael Biehn (Terminator), Teresa Palmer (Numéro 4… tiens, je ne l’ai pas encore celui-là, pourtant, ça a l’air bien nul !) et Dan Fogler (Love Happens).

Matt est un brave gars, sauf que depuis qu’il a son diplôme, l’éventail des possibilité qui s’offrent à lui le terrifie. C’est la raison pour laquelle il travaille au vidéoclub du coin plutôt qu’en qualité d’ingénieur dans une boite x ou y. Ce qui n’est pas sans énervé son père. Mais ce petit boulot va lui permettre de rencontrer à nouveau son amour secret du lycée, Tori. Tori travaille pour une grande banque. Naturellement, Matt ment et dit qu’il travaille aussi pour une grande banque. Autant de points communs, ça donne bien une excuse pour se retrouver ensemble à la plus grosse fête de l’année… Evidemment, rien ne va se passer comme prévu.

Après le désastre que représentait ce film avec Tad Hamilton, inutile de dire que je ne portais pas en haute estime Topher Grace. Une soirée d’enfer ne me fera pas changer d’avis sur lui. De toute façon, ce film est – pour directement sauter à la conclusion – bien médiocre. Même la présence presque rassurante d’Anna Faris n’y change rien.

Né d’une idée originale de l’acteur afin d’explorer un retour en arrière dans les années 80 et de replacer le nerd du lycée dans une situation qui se prêterait à lui faire prendre revanche sur son statut d’asocial et sur le mépris total de la bonnasse du bahut, force est de constater que ça vole aussi haut qu’une tondeuse à gazon.

Le gentil garçon ment (on s’étonne encore de voir encore et toujours le nombre de scripts dont le seul ressort scénaristique se résume à un mensonge qui vous pète à la gueule), ça entraîne des complications ; le garçon s’excuse une fois qu’il a emballé la fille, la fille le jette ; le garçon montre a la fille que non, c’est pas un loser, la fille finira avec lui. En substance, la trame principale du film. Ajoutons à cela un peu de conflit avec l’autorité parentale, une petite sœur qui doit se rendre compte que son copain est un gros blaireau et un meilleur pote dont je n’ai toujours pas trouvé l’évolution ni la raison de sa présence en dehors du comique de service. Voilà à quoi se limite ce film.

Ah non, au temps pour moi, c’est aussi un film avec beaucoup de drogues et d’alcool. Ce qui explique à 100% pourquoi il s’est passé des années entre le moment où il a été tourné et celui où il a pu se trouver une campagne marketing – entre apologie et dénonciation – pour se frayer un chemin jusque dans les salles.

De toute façon, sans vouloir catégoriser à outrance, je pense pouvoir dire sans trop me tromper que la plupart des films qui reposent sur le concept d’une soirée frôlent le zéro absolu dans l’intérêt qu’on pourrait y porter. A l’exception de 16 candles, mais c’est du John Hughes, dont le seul nom représente un argument auto-suffisant pour prouver la qualité d’un film d’ado.

Pour sauver le film de l’oubli total, on citera la bonne reconstitution des années 80 avec les bagnoles, les costumes, les coupes de cheveux et la bande originale…

On notera aussi la présence de Michelle Trachtenberg, qui nous rappelle qu’on aurait dû finalement regarder deux épisodes de Buffy à la place….

Donc, voilà. Pas d’intérêt en soi ce Take Me Home Tonight. Pas spécialement drôle et très convenu, le jeu d’acteurs ne relèvent malheureusement pas le niveau général. Je peux vous dire qu’il va falloir particulièrement bien me le vendre le prochain avec Topher Grace pour que j’y jette un œil à peine attentif.

Publicités
commentaires
  1. […] est un film réalisé par Michael Dowse (Take Me Home Tonight), sur un scénario de Jay Baruchel & Evan Goldberg inspiré du roman autobiographique de Doug […]

  2. […] Black (Jarhead), Lil’ Bow Wow (un obscur épisode de Smallville), Nathalie Kelley (Take Me Home Tonight) et Sonny Chiba (Kill […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s