The Proposal

Publié: 08/03/2012 dans Cinema
Tags:, , , , , , , ,

The Proposal est un film réalisé par Anne Fletcher (27 Robes) d’après un scénario de Peter Chiarelli (L’œil du mal), avec Sandra Bullock (Speed), Ryan Reynolds (Echange Standard) et Malin Akerman (The Watchmen) (Bon, en fait, Miss Akerman n’a qu’un petit rôle, mais elle est mimi alors je la cite quand même, na ! Peut-être même que je mettrais une photo…)

Détestée et crainte par tous, Magaret est la boss d’une grande société d’édition. Tout allait bien dans vie jusqu’à ce que les services d’immigration trouvent une irrégularité dans son dossier et décident de la renvoyer dans son Canada natal. Elle ne trouve donc rien de mieux que de faire du chantage à son assistant pour transformer son contrat de travail en contrat de mariage (oui, je reprends les taglines des affiches de film si je veux). Quoi de mieux alors que de passer un long week-end en famille là où un tout petit mensonge peut dégénérer sans fin ?

Allez, encore une comédie romantique ! Dites-vous bien que pour une romcom chroniquée, il y en a trois qui passent à la trappe. Je ne vous offre que celles que je pense être un peu originales… ou alors les très mauvaises parce que des fois, ça fait du bien de tabasser des plus minables que soi ! Et, bien que je n’y croyais pas spécialement, The Proposal est plutôt dans le haut du panier…

Au casting, on retrouve un Ryan Reynolds qui n’est pas complètement insupportable. Ce qui valide ce que j’avais déjà signifié ici-même une ou deux fois : les comédies, c’est plutôt son genre avec la gueule qu’il a (Just Friends, pour mémoire). Donc, loin du cabotinage de Green Lantern, il est à sa place dans le rôle de l’assistant qui profite de la situation avec sa boss, qui tombe amoureux, qui a des problèmes familiaux et qui montre ses pectoraux (oui, je vais finir par croire qu’il y a une clause spéciale dans ses contrats qui doit imposer à tout scénario une scène où ses heures de musculation seraient justement récompensées à l’écran… comme si les gens qui travaillaient dans le milieu de l’édition et du livre avaient le temps de pousser de la fonte…).

Pour lui donner la réplique, on retrouve Sandra Bullock, toujours aussi charmante et plutôt croustillante dans ce rôle de femme d’affaires pragmatique et pleine de préjugés qui va se laisser aller. Argument coquin pour mater le film: les amateurs pourront apprécier la belle dans une scène où elle est entièrement nue avec pour simple cache-misère un gant de toilette… Après vérification, elle a 47 ans. Ce qui me fait dire qu’être star de cinéma, ça converse hyper bien ; on a l’impression qu’elle a passé un pacte avec un démon pour faire en sorte de toujours avoir genre 35 ans ! Son chirurgien plasticien fait vraiment des miracles (démon, miracles… ça va, je fais les métaphores filées foireuses que je trouve). Bon, je dis ça mais j’aime bien Sandra Bullock et ça fait du bien de la revoir un peu à l’écran après son passage à vide (dans le jargon, on dit qu’elle était plus productrice qu’actrice). Il faut dire aussi que The Blind Side a bien aidé et – à juste titre – à relancer sa carrrière ! Tiens, peut-être que j’en parlerais un jour de ce très bon film en lieu et place d’une bouse…

Ce que j’ai surtout apprécié (en dehors de la présence de Malin Akerman et de la très petite tenue de Miss Bullock, s’entend), c’est de voir une romcom où les rôles sont inversés : logiquement, le patron exécrable est un homme, et la secrétaire dévoué mais pas dupe, une femme (ce qui était d’ailleurs aussi plus ou moins le pitch d’une romcom avec encore Sandra Bullock et Hugh Grant). C’est probablement le seul réel attrait de cette comédie, celui qui la fait sortir du lot. Et la dynamique Bullock/Reynolds fonctionne plutôt bien, donc…

Il y a quelques moments qui m’ont bien fait sourire : la connexion internet en 56K payée à coups de cents, le pitit chien qui se fait attaquer par un aigle, la cérémonie indienne qui finit en rap…

La plupart des sous-intrigues en sont pas suffisamment exploités pour être réellement intéressantes mais on passe un agréable moment. Le côté « carte postale » de l’Alaska était vraiment agréable. Bon, je dis ça aussi, je sais pertinemment que le film a été tourné dans le Massachusetts… mais ça n’empêche que ça me faisait rêver l’idée d’avoir un bateau pour rentrer sur l’île où se trouverait ta baraque.

Tiens, j’avais dit que je mettrais probablement une photo de Malin Akerman. Pour les deux-trois qui n’auraient lu l’article que pour ça, hop !

En définitive, The Proposal était une bonne surprise niveau comédie romantique. Tous les amateurs devraient l’apprécier à sa juste valeur !

Publicités
commentaires
  1. […] maybe est un film écrit et réalisé par Adam Brooks (La plus belle victoire) avec Ryan Reynolds (The Proposal), Elizabeth Banks (Spider-man 1, 2 & 3), Isla Fisher (Confessions d’une accro au […]

  2. […] Nines est un film écrit et réalisé par John August (Big Fish), avec Ryan Reynolds (The Proposal), Hope Davis (Real Steel) et Melissa McCarthy (Life As We Know […]

  3. […] Akerman (The Proposal) est vraiment une actrice que j’adore ! Et pourtant, c’est un peu par hasard que je […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s