Dans l’épisode précédent…

Me voilà donc en train d’arpenter dans des ruines à dézinguer du zombie en pagaille alors que je n’avais rien demandé et qu’en théorie, j’étais venu pour en apprendre plus sur la magie grâce à l’Académie. Il s’avère surtout que je fais toujours le sale boulot de tout le monde, Académie ou pas !

J’ai fini par arriver dans la dernière salle. Je sais que c’est la dernière salle parce qu’il y a une grosse orbe qui brille. Alors que je me demandais comment j’allais ranger cette chose dans mes poches, j’ai entendu beugler derrière moi « C’est tout à fait fascinant ! ». J’avais aussi la confirmation que c’était la dernière salle parce que Thofdir a ramené sa fraise une fois que j’avais bien nettoyé le passage. Evidemment, à hurler des « C’est tout à fascinant » à tour de bras, ça a réveillé le chef des zombies du coin. Moi qui apprécie les entrées discrètes pour découper dans le lard avant même qu’on m’ait repéré, c’était mort ! Thofdir a foncé dans le tas, il a dit « Mes sorts n’ont pas d’effet sur lui, c’est tout à fait fascinant, je vais l’affaiblir pendant que vous l’attaquez ! ». Mais bien sûr ! Allez l’argonien, allez vous faire tuer pendant que je vais glander dans un coin en attendant que ce soit fini !

Le jour où j’ai trouvé une grosse boule bien inutile…

Je vous jure que ce qui va suivre est véridique ! Thofdir balance des éclairs sur l’orbe et le zombie en chef se met à avoir des flammes autour de lui. Je lance mon sort d’invisibilité, je m’approche du vilain, je lui colle un coup dans le râble, ce n’est pas assez alors il se retourne et m’en colle une en retour. Je relance mon sort d’invisibilité et me taille discrètement. Le zombie a son sort de glace préparé dans la main gauche et une épée dans la main droite. Il s’approche de Thofdir qui balance toujours ses éclairs sur l’orbe. Il regarde Thodfir. Il se casse sans même lui mettre un petit coup de pied ! Je sors de mon invisibilité, le zombie se rue sur moi en me jetant des stalactites ! Sérieusement ! Vous y croyez ?!

Depuis le temps que je vous dis que c’est un gros pays de xénophobes qui fait rien qu’à m’attaquer moi personnellement ! J’en ai la preuve formelle ! Thofdir était là, en victime parfaite, inoffensive et exposée, et c’est moi qu’on attaque tout le temps à la seconde où je sors de ma cachette !

Bon, je finis par le tuer. Le zombie, pas Thofdir, même si c’est pas l’envie qui m’en a manqué ! J’ai récupéré une super orbe bizarre pour l’Académie. Je peux reprendre mon boulot de coursier et aller informer l’archimage. Qui s’en bat l’oreille comme de sa première pinte d’hydromel. Il faut qu’il y ait un type de l’ordre des Psijiques qui ramène sa poire pour qu’on s’intéresse un peu à ce que je fais. Le type en question arrête le temps, me discute de prophéties, d’élu, de rêves et d’autres mentions à biffer si inutiles et me voilà parti pour une nouvelle quête pour retrouver je-sais-pas-trop quoi, je-sais-pas-trop-où.

Le jour où un mec de l’ordre des Psijiques est venu pour dire à qui de droit que je devais être un peu mieux considéré dans cette Académie à la mord-moi-l’noeud !

Honnêtement, je m’en fous, ça m’a bien gavé cette histoire avec Thofdir et le chef zombie qui n’attaquait que l’argonien de service. L’Académie attendra ! La guilde des Voleurs est tellement dans la mouise qu’il faut bien que je fasse des trucs pour elle. Sinon, elle ne s’en sortira jamais ! Direction Vendeaume pour un petit vol facile.

Je n’ai jamais encore parlé de Vendeaume. Vendeaume est sans aucun doute la ville la plus pourrie de tout Bordeciel ! Et depuis le temps, je peux vous assurer que je m’y connais en trucs pourris ! Je préfèrerais encore explorer des donjons infestés de morts-vivants plutôt que d’adresser la parole aux gens du coin. A Vendeaume, la ville d’Ulfric Sombrage, les elfes noirs et mes compagnons argoniens sont parqués dans des ghettos infâmes ! J’étais tellement révolté que dans mon journal, j’ai noté : « Rejoindre l’armée impériale et raser cette ville de pouilleux défroqués sans foi ni loi ». J’ai peut-être du mettre « enfoirés » ou « salopards » aussi dans mon journal…

Bref, le vol en question était d’une simplicité sans nom. N’importe qui aurait pu le faire, mais c’est Bibi qu’on envoie tandis que tous les autres voleurs restent à picoler à la taverne ! En chemin, j’ai entendu qu’un petit garçon qui avait perdu sa maman cherchait à contacter la Confrérie Noire. Je suis donc allé le voir. Depuis le temps que je cherche un moyen de rejoindre la Confrérie Noire !

C’est vraiment un pays de dégénérés congénitaux de génération en génération ! Le gamin était en train de répéter sans fin une litanie morbide à côté du squelette de sa mère ! Sans déconner, qu’est-ce qui va pas dans ce pays pour que les gosses fassent ça et qu’aucun service social n’intervienne ? C’est pas comme si tout la ville était au courant que le môme était chez lui à faire des trucs bizarres ! Je l’ai pris en pitié, ce pauvre gosse. Mon père m’avait dit : « Quand tu seras un aventurier, n’oublie pas de venir en aide à la veuve et à l’orphelin ». Je me suis fait passé pour un gars de la Confrérie Noire et je suis allé buter moi-même la vieille de l’orphelinat contre qui il avait une dent. La vieille peau méritait bien de crever, si vous voulez mon avis !

L’orphelin, c’est fait !

En récompense, le petiot me file un plat… Oui, un plat. Pour mettre des saucisses ou du fromage. Si la Confrérie Noire se fait payer en soupières, en louches et en couteaux à beurre, je vais peut-être revoir mon envie de l’intégrer…

Mais l’Histoire était déjà en marche…

Publicités
commentaires
  1. Kyalie dit :

    « Alors que je me demander comment »
    OUILLE.
    « qui m’eb a manqué ! »
    « J’ai récupéré un’e’ super orbe bizarre » « gros’se’ orbe »
    Un orbe =)
    Sinon je me marre toujours autant 😀

  2. […] Journal en Bordeciel #8 […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s