Lego Kiss, Lego Albator… Pas encore !

Publié: 09/02/2012 dans Cher Journal..., Geekitude, Jeux
Tags:, , , , , , ,

Ca fait longtemps que je n’ai pas utilisé cet espace public pour parler de ma vie. Aujourd’hui, comme je n’ai pas envie de parler film, on va parler petites briques !

Comme la plupart des gamins, j’ai eu beaucoup de Lego. Des tonnes de briques pour exciter mon imagination et favoriser une bonne coordination psycho-motrice. J’aimais bien les Lego Chevaliers, les Lego Pirates et les Lego Espace. Avec mon meilleur pote de l’époque, on passait souvent des mercredis après-midis entiers devant une mer de briques multicolores étalées sur la moquette d’une chambre à essayer de construire – chacun de notre côté – le vaisseau spatial le plus classe. Bien souvent, la journée se terminait et on avait à peine un cockpit par tête de pipe. Il faut dire qu’en dépit des heures passées à construire des modèles disponibles à la boutique du coin, on n’avait pas encore pigé qu’un Lego se commençait par l’ossature. Difficile de construire un truc quand on passe son temps à se complaire du nombre de briques « ordinateur » qu’on a réussi à mettre autour du siège du pilote…

C’était la bonne époque…

Toujours est-il que tous les gosses qui ont eu un Lego entre leurs mains un jour se sont au moins une fois demandés qui construisait les modèles ? Il y a même un pourcentage non négligeable de ces gosses (82% je crois) qui se sont dit que ce serait trop cool de travailler chez Lego !

Moi, j’avais envie de travailler chez Lego. Un boulot où on passe sa journée à s’amuser !

Les années passant, la réalité rattrape le pauvre gosse qui siège en vous et l’étouffe sans la moindre pitié en le propulsant dans le dur monde du travail, où si t’as la chance d’avoir un CDI pour plonger des frites dans l’huile chez McDo, tu la fermes et t’essaies d’apprécier ta vie rythmée par cet insupportable bip que tout le monde entend en prenant son menu XL à la caisse.

Sauf que le marginal rêveur que je suis essaie toujours de trouver son job idéal où il passerait ses journées à s’amuser (ou à défaut de prendre son pied en travaillant, ce qui explique sûrement mon orientation professionnelle première).

Et donc, un  jour, par le mystère du truchement de l’internet, une annonce est apparue sur ce merveilleux site qu’est trictrac (et que n’importe quel joueur francophone se doit d’avoir bookmarqué). Lego recherchait un game designer pour sa gamme de jeux de société. Ca tombait bien, c’était mon orientation professionnelle première ! Et j’adore les Lego.

Ni une, ni deux, j’ai postulé. Lettre de motivation, exemple de mon travail en design de jeux de société et pour montrer que j’ai grave l’envie, un portfolio de créations personnelles Lego. Et si je fais cet article, c’est essentiellement pour faire partager ces créations, histoire de dire que j’ai pas trop perdu mon temps…

Je fais partie de ses rares personnes qui un jour ont tapé « Lego » et « Kiss » dans google, j’ai donc décidé de faire un Lego Kiss !

Une scène de concert Kiss. Le truc bigger then life.

Les backstages pensées pour être accessibles par les enfants en démontant les parties latérales

11600 briques. Avec tellement de lumière que j’ai cessé de les compter. En gros, c’était 50 heures de travail sur le logiciel Lego Digital Designer.

Mais comme, je voulais montrer que j’étais ultra motivé, j’ai aussi fait un deuxième design à partir d’un aviscoupe d’Albator. Parce que je fais partie des gens qui ont tapé « Lego » et « Albator » dans google et qui achèteraient la moindre boîte de cette gamme si elle existait.

800 briques pour celui-ci, ce qui en fait un modèle normal pour un vaisseau.

Il est complètement jouable avec son système d’ouverture de cockpit.

A peu près 30 heures de travail sur le même logiciel.

Je n’ai pas eu le poste de game designer. Ni le poste de product designer. Je ne travaille pas au Danemark, encore moins chez Lego. Le poste a toutefois été pourvu à un Français dont j’ai oublié le nom… Tant pis pour moi, tant mieux pour lui ! En tout cas, j’espère qu’il s’éclate !

Je n’ai pas pu m’empêcher de penser que la valeur de la « renommée » (il avait déjà publié un jeu lui, pas seulement 5 protos dans ses valises), c’était tout de même le facteur déterminant quand tu cherches du travail ou que tu cherches à te faire publier/produire. Mais c’est une réflexion que je garde pour un autre jour.

Lego ne sera pas mon dream job, les gammes Lego Kiss et Lego Albator ne verront peut-être jamais le jour… Et ça, ça rend tout de même un peu triste le gosse qui sommeille toujours en moi.

Publicités
commentaires
  1. palermo dit :

    fellicitation pour la perf du vaisseau tout comme toi je pense qu’il faudrait que Légo
    crée du Albator pourquoi par l’Atlantis encore une fois bravo et courage !!

    • Oliver Castle dit :

      Bienvenue et merci Palermo !
      Une gamme Lego Albator, ce serait vraiment le pied. Peu importe le budget, je craquerai comme un dingue (et vu la gueule des vaisseaux Star Wars, le budget pourrait être gros…)

  2. Mattingly dit :

    Hello !
    Pour compléter ton aviscoupe, tu trouveras mon Arcadia là : http://www.brickpirate.net/forum/phpBB3/viewtopic.php?f=31&t=11969&start=0

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s