DC Comics: Les super-héros s’affichent

Publié: 13/01/2012 dans Comics, Geekitude
Tags:, , , , , , , ,

DC Comics: Les super-héros s’affichent est un gros livre d’illustrations aux éditions Huginn & Muninn.

Je ne sais pas si c’est le fruit du hasard ou une grande opération matraquage à l’occasion du 75ième anniversaire de la maison d’édition américaine mais l’année dernière, nous avons pu profiter de nombres d’ouvrages dédiés à DC Comics. Les super-héros s’affichent est l’un d’entre eux et propose un concept un peu particulier : exposer 100 couvertures de comics cultes.

Bien évidemment, le côté culte des comics sélectionnés peut être sujet à caution et à la subjectivité du journaliste qui les a réunies, mais globalement, elles sont bien représentatives des sept décennies DC. Le livre fait 30×45 cm environ et permet donc d’admirer les couvertures en grand, au format affiche. Chaque couverture est commentée par Robert Shnakenberg et permet d’en apprendre un peu plus sur les super-héros, la maison d’édition (qui n’a pas fait que du super-héros mais aussi de l’horreur et du romantique) et plus généralement la culture américaine.

Parmi les couvertures admirables (esthétiquement ou pour leur empreinte sur la vie de la maison d’édition), vous trouverez par exemple :

  • La première apparition de Superman, Batman, Wonder Woman, The Sandman, etc.,
  • La mort de Superman,
  • Fables (récompensée par des Eisner Awards),
  • La plupart des grands classiques d’Alan Moore dont The Watchmen,
  • Les Crisis qui changent tout,
  • Preacher,
  • Arkham Asylum
  • Y The Last Man
  • The Killing Joke
  • Et j’en passe plus d’une soixantaine !

Véritable plongée dans le passé et la pop-culture, toutes ses affichent possèdent leur propre caractère et chacun sera libre d’y trouver des affinités ou d’y rester complètement hermétique. Personnellement, j’apprécie la diversité des styles, l’évolution du style (de celle très typée 50’s à celle des auteurs plus contemporains comme Alex Ross en passant par les ovnis graphiques comme James Jean). Chaque couverture grand format est aussi accompagnée de 2 autres couvertures de la même série en format plus réduit. En définitive, c’est près de 300 couvertures DC que vous pourrez admirer.

L’avantage de ce livre pour ceux qui ne sont pas fétichistes comme moi, c’est la possibilité offerte de découper toutes les affiches  afin de les mettre sous cadre (ou punaisées aux murs, voire même en tapisserie) !

Petite note rigolote : c’est aussi l’occasion de voir la façon dont les prix ont augmenté.

Amateur d’art et de culture pop, amoureux des héros de DC Comics ou de pulp 20ième siècle, pour 35 euros vous pourrez avoir chez vous de vrais morceaux de couvertures cultes (ce qui est bien moins onéreux que d’aller chercher les comics d’origines, c’est même bien moins onéreux qu’une simple lithographie) ! Un ouvrage particulier, mais indispensable pour les fan-boys.

Publicités
commentaires
  1. J’ai toujours été plus Marvel que DC. Il n’empeche que pouvoir meubler son coin lecture d’affiches originales a moindre frais, ca fais classe.

    Et puis retraverser les décennies avec Batman c’est la classe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s