Journal en Bordeciel #1

Publié: 30/12/2011 dans Cher Journal..., Geekitude, Jeux Vidéo, Journal en Bordeciel
Tags:, , , , , ,

Mon nom est Vane Khrimsom. En fait, c’est Vane Khrimsöm, mais le type qui a pris mon nom l’a écrit Khrims2¶m sur sa feuille alors j’ai préféré faire simple et fermer ma gueule. Mon premier contact avec la population de Bordeciel part d’un mauvais pied ! Ces bouseux ne savent même pas écrire ! Déjà que je me retrouve prisonnier dans une carriole sans avoir rien demandé à personne ! Je suis un argonien sans histoire, je voyageais dans mon coin pour trouver l’aventure, j’ai peut-être un peu débordé sur la frontière de Bordeciel et on me tombe à bras raccourcis en m’accusant de traîtrise envers je-ne-sais-pas-quoi ou qui. Résultat : je suis en route pour une décapitation sommaire puisque visiblement j’ai atterri dans un pays d’arriérés pour lesquels les concepts de jugement et d’avocat semblent bien accessoires. Elle est bien partie mon aventure. Mon père m’avait dit : « Va explorer des terres où aucun Krimsöm n’est jamais allé… » Je crois que je vais aller là où tous les ancêtres Khrimsöm sont !

Ma tête sur le billot n’a pas fini dans le panier ! Grâce à un dragon qui est venu cramer par hasard le bled où moi j’avais échoué ! Quelle chance ! Je n’avais jamais vu de dragon de ma vie. Les congénitaux du coin non plus ,visiblement. C’était la grosse panique partout. Il semblerait que je sois le seul prisonnier qui n’ait pas fini en rôti. Bizarrement, plein de gens ont voulu m’aider à partir de ce moment-là. Un impérial voulait que je vienne avec lui. Il a du culot quand on sait que ses petits copains voulaient me tuer sans autre forme de procès cinq minutes plus tôt. Un autre type voulait aussi que je vienne avec lui, un Sombreage, qui a limite tenu des propos racistes quand on était dans cette charrette. Ils m’attendaient tous les deux, chacun au pied de sa tour, en attendant que je me décide tandis que le dragon continuait de faire un mechoui dans son coin. Je sais pas pourquoi, je suis allé avec l’impérial. Il portait un costume rouge. J’aime bien le rouge.

L’impérial en question s’est retrouvé de fort bonne compagnie. On est allé rendre visite à son oncle dans un trou paumé au nom bizarre que je n’ai pas vraiment retenu. Son oncle était très agréable. Pour me remercier d’avoir sauvé la vie de son neveu, il m’offre tout ce que je veux : poireaux, patates, fromages… Comme si j’allais avoir besoin de poireaux pour me défendre ! C’est sûr que si je tombe sur un autre dragon, il sera content de me manger déjà tout assaisonné avec la bouffe que je porterai dans mes poches ! J’ai plutôt profité de la nuit pour utiliser tous ses lingots de fer et d’acier et me fabriquer des trucs à sa forge. Je crois que j’aime bien forger des trucs. Je crois aussi que j’aime bien voler des trucs… Surtout des pièces d’or…

Je suis resté un peu dans ce trou de Bordeciel. Bien malgré moi ! Un elfe des bois m’a demandé de l’aider à saborder un concurrent nommé Sven. Un concurrent amoureux auprès d’une de ces idiotes à forte poitrine sans avenir qui tient la boutique du coin. Mon père m’avait dit : « Va parcourir le monde ! Forge ton destin ! Secours la veuve et l’orphelin ! Fais toi un nom et deviens un grand héros ! » Visez la gueule du héros ! Ma première quête officielle consiste à démêler un triangle amoureux où tout le monde agit comme au jardin d’enfants ! Je suis allé dire la vérité à Sven. Je vole peut-être les gens dans leur dos, mais un minimum de sens moral ! En y réfléchissant, j’aurais peut-être dû aidé l’elfe des bois. Il avait l’air doué avec son arc, il aurait pu m’apprendre. Je crois que j’aime bien tirer à l’arc aussi…

Ah ! La gente dame aux multiples amoureux m’a donné une quête digne de l’apprenti aventurier que je suis ! Retrouver une griffe d’or volée par de vils scélérats ! Encore une chance que ce soit tout à côté !

Moi qui me croyais parti pour une balade de santé ! J’ai fini par explorer une espèce de cimetière nordique une fois la griffe récupérée. Avec les dragons, j’ai découvert un autre truc pittoresque du coin : les morts, ils sont pas vraiment morts en fait. Ils se lèvent et ils m’attaquent ! Il y a probablement trente pilleurs de tombe qui m’ont précédé mais c’est l’argonien qu’ils attaquent ! Quel pays de fiente ! Tout ça pour quoi ? Pour me retrouver face à un grand mur qui semblait me parler dans une langue que je ne pigeais pas. J’ai aussi pris un truc qui sert à rien et s’appelait « Tablette du Dragon ». Me demandez pas comment je sais que ça s’appelait comme ça, je le savais, c’est tout. Ca avait l’air de coûter un max de piécettes. Cette descente m’a permis de réaliser deux choses. J’aime bien faire de la magie et j’aime bien me déplacer silencieusement pour tuer des cadavres pas vraiment morts au couteau.

Me voilà parti pour une grande ville. J’espère que ce sera autre chose que ce petit village qui s’appelait Rivebois. Je dois rencontrer un yarl et lui dire ce qui se passe au sujet du dragon. J’aurais peut-être dû y aller tout de suite au lieu de traîner en route pour récupérer cette tablette qui pèse lourd et ne sert à rien. Je ne peux même pas m’en servir pour taper sur les loups qui m’attaquent.

En fait, le yarl, c’est une espèce de roi local. Celui que j’ai rencontré s’appelle… s’appelle… Je sais plus comment il s’appelle. De toute façon, il m’apparaît comme hautement antipathique. Comme la plupart des nordiques en fait. La ville en question s’appelle Blancherive. Je pense qu’il est beaucoup plus important que je retienne le nom des villes où je vais que celui des personnes à qui je parle. Le yarl veut que je parle à son magicien-conseiller. Son magicien-conseiller veut que j’aille chercher une tablette dans un tertre ou un truc du genre. Un endroit avec plein de cadavres, quoi ! La tête qu’il a fait quand je me suis débarrassé de la tablette que j’avais sur moi ! Quelle chance, c’était la bonne ! J’en ai profité pour utiliser son matériel. Je crois que j’aime bien faire de l’alchimie et que j’aime bien faire de l’enchantement…

Je crois que ma carrière d’aventurier va être longue et compliquée ! Je ne sais même pas quel genre d’aventurier je suis : guerrier, voleur, magicien… Il faudrait peut-être que je commence par résoudre cette quête de mon moi intérieur avant d’aller plus loin. Mais pas le temps de méditer sur le sens de la vie, le yarl s’est soudain réveillé avec cette histoire de dragons, il veut que j’aille m’occuper de celui qui aurait été vu dans le coin, près de la tour nord je crois. Comme si j’avais que ça à faire !

Bon… Il se trouve que j’avais que ça à faire… Alors j’y suis allé. Je crois que j’ai un peu fait dans mon froc quand j’ai vu ce dragon ! Je me suis caché dans la tour et j’ai laissé les gardes de Blancherive s’en occuper. Un homme de plus ou de moins, ça devait pas changer grand-chose. Je me suis montré de temps en temps pour faire un peu de magie afin de faire bonne impression dans le rapport du conseiller militaire du yarl, c’est tout. Mais on a fini par le tuer ! Je sais pas pourquoi, mais tout le monde à l’impression que j’ai tout fait tout seul avec ce dragon. Les gardes ont commencé à m’appeler « fils de dragon » ou un truc du genre parce que j’ai la voix qui porte un peu quand je parle… N’importe quoi ! C’est vraiment un pays de bouseux ici. Ils ont jamais dû voir un argonien de leur vie alors ils me prennent pour un dragon parce que j’ai des écailles ! Pays d’arriérés !

A suivre…

Publicités
commentaires
  1. […] Journal en Bordeciel #1 […]

  2. je m’interroge un peu…

    c’est Skyrim?

  3. Faudra que je me prenne la version GOTY dès qu’elle sort.

  4. […] ça m’a rappelé de mauvais souvenir cette histoire de décapitation sommaire sans procès (voir le premier journal). Le pauvre type était accusé d’avoir aidé Ulfric Sombrage à quitter la ville après que […]

  5. […] et qui me demande pourquoi je veux entrer dans l’armée impériale. Je lui réponds qu’un jour on a voulu me couper la tête sans raison particulière et que, de fait, la mentalité de l’armée impériale me plaisait. Il a pas apprécié mon […]

  6. Naja dit :

    Je pige pas trop cette partie là de ton blog, le Bordeciel ? C’est ton journal de jeu vidéo ?

    • Oliver Castle dit :

      Journal en Bordeciel, c’est le récit des aventures de mon personnage tirées de mon expérience sur le jeu vidéo Skyrim. Ca parle plus aux gens qui ont essayé le jeu ou aux gens qui ont l’habitude de faire des RPG dans un univers médiéval-fantastique. J’essaie de mettre en exergue le caractère débile de certaines situations ou personnages via ce journal. Comme c’est un univers vaste où virtuellement tu fais ce que veux, tu finis par nécessairement tomber sur des trucs objectivement idiots dès lors que tu as un minimum de sens critique. Alors autant en rigoler (enfin, j’essaie d’être drôle, ça parle pas forcément à tous le monde).

  7. […] suite du Journal en Bordeciel reporté au calandres grecques pour les mêmes […]

  8. […] et puis le hasard des jeux tombant dans mon escarcelle (2011-2012, probablement le vampirisant Skyrim…) a fait que j’avais oublié de m’y intéresser. Il est fort probablement que la […]

  9. […] « Au Pays des Fjords » est ma nouvelle entrée sur ce blog pour laisser à la postérité (ou plus raisonnablement juste mes potes et ma famille) une trace de mes aventures dans le grand Nord. Un peu comme si mes « Journal d’un Expat’ à Dubaï » rencontrait mes « Journal en Bordeciel« … […]

  10. […] Voilà, voilà. Je n’ai pas encore fait mon choix définitif et j’ai encore le temps de voir. Il n’est d’ailleurs pas impossible non plus que je commence un journal de jeu comme j’avais fait pour Skyrim… […]

  11. […] est une tristesse absolue. J’avais commencé à faire des journaux façon « Journal en Bordeciel« , mais j’ai rapidement arrêté faute d’intérêt à la fois dans […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s