Karate Tiger

Publié: 22/12/2011 dans Cinema
Tags:, , , , , ,

Karate Tiger, connu aussi sous le titre de Le Tigre Rouge, connu aussi sous le titre de No Retreat, No Surrender, est un film écrit et réalisé par Corey Yuen (Dead Or Alive) avec Kurt McKinney (Euh…) et Jean-Claude Van Damme (Assassination Games)

Jason est un karateka fougueux qui voue une passion sans limite à Bruce Lee. Son père, professeur de cet art martial, reçoit un jour une visite de la mafia russe et du terrible Ivan. Cette brute sans nom lui casse la jambe… Ce qui l’handicape à vie… Dur… Donc, Jason et son père déménagent loin, à Seattle pour les besoins du scénario puisque c’est là-bas que ce trouve la tombe de Bruce Lee. Comme Jason continue de s’entraîner que ça ne plait pas à son père frustré et castrateur qui bosse désormais dans un bar minable, ce dernier le chasse de la maison (parce que c’est comme ça qu’on réglait les problèmes familiaux dans les années 80). Jason va alors demander de l’aide à Bruce Lee (c’est super dramatique, il pleure sur sa tombe, il pleut, il y a des éclairs dans le ciel noir, on sent qu’il va se passer un truc). L’esprit du Maître viendra la nuit lui enseigner le jeet-kun do, la volonté, le secret pour éclater la sale tronche des gars qui font rien qu’à l’embêter – mais dans une philosophie de contrôle et d’humilité, c’est Bruce Lee, quoi ! Ça tombe bien, parce que sans raison plus évidente que de ramener le méchant du début à la fin, Ivan est envoyé à Seattle pour casser la gueule aux karateka locaux sans de raison plus évidente que celle du plaisir de casser la gueule de karateka locaux. Mais c’était sans compter sur Jason qui passait en touriste et qui va monter sur le ring pour lui expliquer le sens de la vie à coups de tatane, venger son père et accessoirement se donner une grosse notoriété auprès des jeunes qui, pas plus tard qu’au milieu du film venait à s’en prendre à lui. Dans le tas aussi, Jason emballera la jolie fille du coin, c’est gratuit et ça marche aussi comme ça dans les années 80. Et il a un pote black fan de Mickael Jackson, parce que dans les années 80, c’était cool d’avoir un nouveau meilleur pote black qui dansait comme le roi de la pop.

Rien qu’à écrire ce synopsis de tête, j’ai envie de le regarder à nouveau ce film !

J’en parlais il y a longtemps de cet article. Je me demandais de quoi j’allais discourir dans l’article du jour. Alors je vous présente un des films qui a bercé ma jeunesse rêveuse, le seul film qui réunissait deux de mes stars : Jean-Claude Van Damme et Bruce Lee.

Bon, Bruce était déjà mort, donc c’est la doublure officielle de Bruce Lee dans le jeu de la Mort qui fera office de. Mais c’est pas grave, c’est l’intention qui compte !

Bon, JCVD ne passe que dix minutes à l’écran en faisant la grimace du russe constipé et très méchant. Mais c’est pas grave, c’est l’intention qui compte !

Etant donné que je l’ai vu à peu près 23 fois, je ne suis plus vraiment objectif sur Karate Tiger. J’ai bien conscience que ce film tend vers le nanar avec sa version française assez pitoresque (le « Le méyeur ! Je souis le méyeur ! » de JCVD n’a perdu aucune de sa saveur »), j’ai bien conscience que le film possède un budget minimaliste de 250 000 dollars et que pour ce prix on n’a pas la qualité d’un The Karate Kid sorti à peu près à la même époque, j’ai bien conscience que le scénario est un peu naze… Et pourtant, le capital sympathie est toujours présent. Essentiellement du fait que cela reste un film avec du cachet et que je regarde régulièrement.

Oui, madame, du cachet ! Un film de karate avec un jeune qui n’en veut, un film avec un jeune au bord de la schizophrénie, un film avec une morale sur le dépassement de soi, un film où les jeunes américains règlent leurs conflits à coups de poing et non en poussant la chansonnette, un film où insérer des plans de coupe avec ses scènes d’entraînement, de la sueur et des grimaces avaient une vraie raison !

Vous aurez rapidement compris que le scénario est bourré d’incohérences (alors que le retour du fantôme de Bruce Lee est tout à fait plausible) et n’est qu’une vague excuse pour placer des séquences d’entraînement qui font mal au abdos et qui symbolisent le passage à la maturité de Jason. En effet, Bruce Lee s’en ira quand Jason aura franchi une étape cruciale en terme de confiance en soi. Tout le film tend vers le combat final, de très bonne facture et chorégraphié par le réalisateur (dont c’est accessoirement le boulot pour lequel on l’embauche essentiellement dans les productions non chinoises), où Jean-Claude Van Damme va enchaîner les combat et montrer à Hollywood qu’il est un acteur charismatique et qu’il est capable d’endosser un rôle titre ! D’ailleurs, on ne s’y est pas trompé, ce sont ses muscles qu’on a mis sur la jaquette…

Je l’ai déjà dit, mais j’ai vraiment la nostalgie de ce type de film. Aujourd’hui, si on veut la même chose, il faut se frapper Karate Kid 2010... Je rêve d’un vrai nouveau film avec l’essence de The Karate Kid en terme d’apprentissage du Kung-Fu et de la vie. En attendant, il faudra se contenter de DVD et de films des années 80 qui n’ont perdu aucune saveur. Ou presque.

On me souffle à l’oreillette qu’il existe un Karate Tiger 2 et u Karate Tiger 3… Ne me demandez pas, j’ai pas vu. Par contre, au hasard de mes pérégrinations pour trouver une bande annonce potable, j’ai aussi trouver le film en entier sur youtube pour les anglophones. Vous n’aurez pas la saveur de la VF, mais c’est toujours bien ! Profitez-en tant qu’il est en ligne.

Publicités
commentaires
  1. Enorme ce film.

    Il est bourré de clichés et de stéréotypes, mais c’est un film qui a bercé mon enfance. Je me souviens que j’empruntais tous les mois la VHS a mon voisin (enfin a son père grand fan de JCVD qui m’a entrainé vers ce coté obscur de la force).

    Quel film! ;D

    • Oliver Castle dit :

      Ah, je savais bien que cet article attirerait des personnes de goût, avec une culture cinématographique exquise, et qui aurait le courage d’affirmer ses petits vices JCVDesques 🙂

  2. Jacky dit :

    tu es mon héros castle, je me suis levé avec cette con de scene dans la tete où ca pleure devant la tombe de bruce lee mais je ne savais plus d’où ca venait. Merci , je vais me rematter ca en 4ieme vitesse

    • Oliver Castle dit :

      Salut Jacky ! Content que mon blog rend service quand il le peut 🙂 ! (T’as de la chance, ton icone générée aléatoirement ressemble presque à une tête de mort)

  3. […] ce qui pourrait passer entre… un élève et son apprenti… Tiens, exactement comme dans Karate Tiger ! (Le Petit Chef, Karate Tiger… cette chronique commence à partir dans le paté… […]

  4. Rahem dit :

    Bonjour, pourriez-vous me dire le titre de la chanson qui passe dans le bar lorsque le père se fait embêter par un de ces clients?c’est une chanteuse, j’essaie de regrouper les paroles mais ça ne donne rien. Si vous réussisez à la trouver je vous dirai chapeau!

    Merci 🙂

    • Oliver Castle dit :

      Bonjour Rahem, et merci pour cette question aussi obscure que pertinente ! Ne voulant rester sur un échec et souhaitant apporter un peu de bonheur à celles et ceux qui passent par ici, j’ai fait mes petites recherches. La chanson à laquelle tu fais référence s’appelle « A Bottle And A Song » et elle est interprétée par Mary Reynolds.
      Tadam ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s