Crazy, Stupid, Love.

Publié: 09/11/2011 dans Cinema
Tags:, , , , , , , , , ,

Crazy, Stupid, Love. est un film de John Requa et Glenn Ficarra (I love you Philip Morris), d’après un scénario de Dan Fogelman (Cars), avec Steve Carell (The Office), Julian Moore (Evolution), Ryan Gosling (Drive), Emma Stone (Easy A) et Kevin Bacon (Super).

La femme de Cal traverse de plein fouet la crise de la quarantaine. Alors elle couche avec un collègue et demande le divorce. La vie parfaite de Cal, réglée au millimètre depuis 25 ans, s’effondre et il se met à se morfondre dans un bar. Ce bar est le terrain de chasse de Jacob, le lieu où il embarque un tas de jolies filles faciles (sauf une…). Jacob se prend de pitié pour Cal et décide de le prendre sous son aile pour l’aider à retrouver sa virilité/masculinité/machisme. Débute alors une nouvelle amitié et une nouvelle vie qui pourrait aider Cal à reconquérir sa femme…

On ne va pas y aller par 4 chemins, Crazy, Stupid, Love. est mon coup de cœur de la semaine. Un film extrêmement bien écrit, bien réalisé et bien interprété. J’aurais du mal à classer ce film dans la catégorie comédie romantique (du fait qu’elle n’est pas gnan-gnan pour un sou), juste une comédie avec la romance. Plusieurs romances même puisqu’on en compte facilement 4-5 qui s’entrecroisent autour des personnages principaux.

On connaît surtout Steve Carell pour ses pitreries et son égoïsme patent dans The Office. Crazy, Stupid, Love. lui offre l’opportunité d’explorer une facette plus dramatique de son jeu d’acteur dans ce rôle taillé sur mesure de père et mari au fond du trou. Ce choix montre qu’il est possible de faire des comédies réussies dès lors qu’on passe du temps à caractériser ses personnages sur plusieurs dimensions avant de mettre des dialogues qui font mouche. C’est vrai pour celui de Carell, mais aussi pour celui de Moore (en général, la crise de la quarantaine frappe surtout les hommes) ou celui de Gosling. Et comme le casting est de qualité, forcément l’interprétation est à la hauteur des rôles proposés.

En conséquence, il est agréable de suivre les vicissitudes de ses personnages en quête (conquête ou re-conquête) de leur identité profonde en tant qu’individu mais aussi par rapport à l’être aimé. De plus, quand on fait osciller l’humour sur une petite vague tragique (cf. le début de la bande annonce), celui-ci est rendu plus fin et subtil, donc de facto plus efficace que ce que l’on peu voir dans – au hasard – Bad Teacher

Bref, c’est très bien écrit et au milieu des comédies McDo écrites à la va-vite, vu et digéré dans la foulée, celle-ci laissera un agréable arrière-goût sur votre rétine et un sourire sur vos lèvres. Bon, la fin est un peu bizarre, mais c’est pas grave. Ajoutons à cela une intéressante mise en scène (le ralenti sur Ryan Gosling en costard qui mange une pizza vaut de l’or) ainsi qu’une bande son choisie pour coller aux images ou à leur sous-textes et il n’y a rien à jeter.

2011 se révélera également l’année d’Emma Stone et Ryan Gosling, deux acteurs de très grande qualité qui auront été à l’affiche d’au moins 3 films chacun et tous plutôt bons. Les deux brillent par leur charme et leur humour/charisme.

Crazy, Stupid, Love. est une comédie aussi excellente qu’intelligente. Un bijou à côté duquel il serait dommage de passer. Les esprits chagrins comme moi lui trouveront tout de même une incohérence majeure en y réfléchissant bien, rien de dramatique et c’était pour amener le twist de l’avant-dernier acte… ce qui ne l’empêche pas d’être très drôle !

Publicités
commentaires
  1. Kyalie dit :

    « Seriously? It’s like you’re photoshopped! »
    Oh, oui ! :3
    (Ça vaut pas un Chris Hemworth m’enfin quand même)
    Après La faille, Drive m’a encore fait dire que j’aimais bien Ryan Gosling, et cette image le confirme ; le film a l’air bien sympathique.

  2. […] Crazy, Stupid, Love. […]

  3. […] A est un film réalisé par Will Gluck (Sexe Entre Amis) avec Emma Stone (Crazy, Stupid, Love), Patricia Clarkson (Sexe Entre Amis) et Lisa Kudrow (Friends), d’après un scénario […]

  4. […] est film réalisé par Nicolas Winding Refn (Bronson) avec Ryan Gosling (Crazy, Stupid, Love), Carey Mulligan (Never Let Me Go), Ron Perlman (Sons Of Anarchy), Bryan Cranston (Breaking Bad) et […]

  5. […] Friends With Benefits est un film réalisé par Will Gluck (Easy A) qui officie également pour un tiers du scénario, avec Justin Timberlake (Bad Teacher), Mila Kunis (Forgetting Sarah Marshall), Woody Harrelson (promis, un jour, je vous parle de Zombieland), Jenna Elfman (Dharma & Greg), Patricia Clarkson (One Day) et Emma Stone (Crazy, Stupid, Love). […]

  6. […] avec Will Ferrell (Les Rois du Patin), Paul Rudd (40 ans : Mode d’emploi), Steve Carell (Crazy, Stupid, Love) et Christina Applegate (Mariés, Deux Enfants), produit par Judd Apatow (En Cloque : Mode […]

  7. […] God Forgives est un film écrit et réalisé par Nicolas Winding Refn (Drive) avec Ryan Gosling (Crazy, Stupid, Love) et Kristin Scott Thomas (Le Patient […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s