The Incredible Hulk

Publié: 04/11/2011 dans Cinema
Tags:, , , , , , , , ,

The Incredible Hulk est un film réalisé par Louis Leterrier (Le Choc des Titans), sur un scénario de Zak Penn, avec Edward Norton (American History X), Liv Tyler (Super) et Tim Roth (Lie to Me).

Bruce Banner se cache dans un pays d’Amérique du Sud pour échapper au gouvernement américain (qui a décidé par un astucieux truchement scénaristique que les rayons gamma qui l’ont transformé en géant vert (ho! ho! ho!) était une expérience gouvernementale, donc que techniquement son corps appartient à l’état). Il cherche un remède à sa condition et va finalement se retrouver aux USA, pour retrouver sa copine Betty Ross et un copain très musculeux…

Bien, bien, bien… Il semblerait que d’un côté comme de l’autre (DC ou Marvel), le vert ne leur réussisse pas ! Après Green Lantern, l’autre licence sacrifiée est celle de Hulk ! Après un premier long réalisé par Ang Lee, aux résultats plus que décevants au box office, Marvel a décidé de faire une espèce de reboot de la licence à peine assumé en changeant tout le casting, le réalisateur, le scénariste mais en propulsant le héros bien après sa métamorphose verdâtre (ce qui suppose donc d’avoir vu le film précédent… ou de connaître le comic-book).

Comme d’habitude, je ne vais pas vous la faire à l’envers : The Incredible Hulk n’a rien d’incredible, c’est même un film somme toute mauvais. Mieux, je dois dire que je regrette le film d’Ang Lee qui déjà loin d’être exceptionnel possédait ce petit truc en plus qui le rendait beaucoup plus attachant et mémorable que ce deuxième premier opus (non, ce n’est pas Jennifer Connelly… quoique…).

Au scénario, déjà, on retrouve Zak Penn. Le responsable de Elektra, X-Men 2 et le catastrophique X-Men 3 ! Rien que ça, ça aurait dû me mettre la puce et me forcer à passer mon chemin. Mais non, borné un jour, borné toujours ! Donc, franchement, n’espérez rien du scénario, un vague prétexte pour mettre deux gros monstres dans les rues d’un centre-ville bondé pour se fracasser la tête à coups de voitures de police.

Le Bruce Banner se rapproche de celui de la série télé (c’est pas un mal) et n’acquière de la crédibilité que grâce à la prestation d’Edward Norton (quoique un peu en mode pilotage automatique sur ce film). Betty Ross est juste et absolument et complètement évanescente de bout en bout, et Liv Tyler avec son charisme de moule et son pathos omniprésent finissent par la rendre insupportable. Tim Roth, lui aussi un bon acteur, se retrouve affublé un rôle de vilain débile sans réelle profondeur, attiré on ne sait pas trop pourquoi par l’envie d’être très puissant (alors que techniquement, il a plus lourd de médailles sur son plastron que son poids en muscle…).

A la décharge de Zak Penn, Edward Norton a aussi mis son grain de sel dans le scénario. Quand cela arrive, c’est en général pour gonfler son temps d’apparition à l’écran au détriment d’autres choses plus importantes comme des expositions de personnages… On se rappellera tous du fiasco Terminator Salvation qui a subi les desiderata d’un certain Christian Bale exactement pour les mêmes raisons…

En plus d’un scénario risible, de comportements de personnages risibles et une interprétation globalement médiocre des acteurs, il faut ajouter des trucages en CGI qui piquent les yeux. Jamais Hulk n’aura été aussi peu convainquant dans son short tant il fait peu vrai à l’écran. On regretterait presque Lou Ferrigno !

Un mot sur la réalisation. Naze. Louis Leterrier est sorti de l’école Besson (particulière à plus d’un point) et nous livre ici un montage épileptique avec des plans qui durent 1 à 2 secondes et les enchaîne à une vitesse folle (donc avec des erreurs de montage), tant et si bien que j’avais du mal à suivre ce qui se passait. Sans aller à dire que j’avais la gerbe, ça m’a complètement sorti du film. Déjà qu’il y avait peu pour me maintenir dedans…

On notera un caméo amusant de Tony Stark, de Lou Ferrigno et de Stan Lee…

A part ça, rien… Un nouveau gâchis à ajouter à la longue liste des adaptations de bandes dessinées. Il aurait fallu garder Eric Bana, Jennifer Connelly, Ang Lee, le drama du premier film… En d’autres termes, je préfère la vision plus personnelle et intimiste du premier film.

Publicités
commentaires
  1. […] America est le dernier film après Iron Man, Thor et Hulk à mettre en place le gros blockbuster de cette année : The Avengers, qui va réunir tout ce beau […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s