Redline est un film d’animation produit par Madhouse (Summer Wars, Trigun), réalisé par Takeshi Koike (Animatrix).

Dans un futur lointain où l’homme a conquis l’espace, une bande d’illuminés dans des bolides terrestres surboostés participe à des courses clandestines. La Redline est la plus prestigieuse de ces courses. Et cette année, elle a lieu sur Roboworld, une planète dont le gouvernement entend bien la saboter pour préserver ses secrets militaires. JP et Sonoshee ont arraché de justesse leurs tickets pour la Redline. La plus populaire des courses de bagnoles s’annonce palpitante !

Redline est, de mon point de vue, le croisement mutagénique entre Speed Racer, les Fous du Volant, Jour de Tonnerre, Star Wars Pod Racers, Tank Girl et Grease. Le tout sous acides… En d’autres termes, il a tout pour plaire.

Comme la plupart des films basés sur des courses automobiles (Speed Racer en tête), il faut bien avouer que le scénario n’est un vague prétexte pour aligner des concurrents belliqueux sur une ligne de départ et faire en sorte que le héros arrache une victoire sur le fil et emballe la nana au passage. Ne cherchez pas d’ultra-profondeur dans les personnages secondaires, contentez-vous du presque minimum syndical pour les protagonistes (Sonoshee est une fille de pilote qui veut faire honneur à son père décédé, JP est une espèce de blouson noir au grand cœur qui avait l’habitude de truquer les courses…). Honnêtement, on s’en contrefiche : c’est basique mais ça fonctionne très bien.

Les deux grandes forces de Redline ?

  1. C’est complètement barré du bulbe !
  2. C’est une tuerie graphique !

Ceux qui auront la curiosité de s’attarder sur cette bizarrerie en prendront plein les mirettes pendant 75 minutes, tout le temps. Effets de vitesse à distorsion, explosions, expressions faciales abusées, grandiloquence des vilains, véritable pétage de câble graphique (et scénaristique) dans les dernières vingt minutes, Redline est une véritable réussite esthétique et une déclaration de guerre à vos yeux ! Elle fut certes longue à accoucher (7 ans de production, tout de même), mais elle vaut largement le coup de s’y intéresser !

On regarde pas Redline, on vit Redline. De la même manière qu’on vit un tour en montagne russe. C’est exactement pareil.

La prise de risque graphique est indéniable, je conçois que cela ne plaira pas à tout le monde et que cela pourra même déranger (les scènes de foule son tout de même hyper denses, voire fouillies). Personnellement, je suis ultra-fan du style très marqué noir/blanc en aplat et ses couleurs pop. La technique japonaise en matière d’animation n’est plus à démontrer et même les incrustations 3D et autres effets digitaux passent agréablement. De plus, même si le style manga « jeune fille aux grands yeux » ne me dérange pas, le choix très occidental des designs collent parfaitement à l’ambiance cambouis et testostérone de l’œuvre.

La bande son très électro a également le bon goût de soutenir parfaitement les courses avec ses beats endiablés.

Bref ! Redline démonte un pneu ! Redline est un vrai coup de cœur comme on n’en voit pas assez sous nos latitudes ! Redline est aussi improbable que la coupe de cheveux de JP ! Laissez votre cerveau au garage, laissez-vous séduire par ce petit bijou complètement hystérique venu du Japon et appréciez plein pot l’expérience visuelle de cette année !

commentaires
  1. […] 100% est un anime japonais des studios Madhouse (Redline), d’après le manga éponyme de Mizuki Kawashita (Hatsukoi Limited), distribué chez nous par […]

  2. […] réalisé par Mamoru Hosoda (Les Enfants Loups, Ame et Yuki) et le studio Madhouse (Redline). Distribué chez nous par […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s