Prenez un divan et répondez à ces questions…

Publié: 27/04/2010 dans Ecriture
Tags:, , , ,

Souvenez-vous, la lettre de refus de Denoël avait mis en exergue certaines faiblesses dans Réveils, notamment sur la psychologie de mes personnages.

C’est la raison pour laquelle je me suis procuré cet ouvrage : La psychologie des personnages – Manuel pratique aux éditions Dixit. Ce dernier s’appuie sur des exemples de films et un ouvrage psychologique de référence, le DSM-IV, qui répertorie les grands profils de personnalités : histrionique, antisociale, paranoïaque, etc. C’est bien expliqué et il n’est pas nécessaire d’avoir fait une fac de psycho pour comprendre les thèmes abordés, les causes et conséquences des différentes personnalités sur le comportement d’un personnage seul ou en interaction avec les autres.

Je ne l’ai pas encore complètement lu mais c’est très très instructif (ne serait-ce que pour décrypter le comportement d’autrui) et ça m’a permis de mettre le doigt (enfin, un doigt) sur ce qui n’allait pas dans la personnalité du protagoniste principal. Il n’a pas de personnalité dominante, et si j’en avais une idée au départ, je suis passé à côté. Techniquement, le personnage se rapproche de la personnalité narcissique (pas la plus évidente à traiter d’après le dit-manuel car l’audience a beaucoup de mal à s’identifier à ce type de personnage) avec une pointe de personnalité masochiste et antisociale. Un autre de mes personnages étant très clairement caractérisé antisocial lui pose moins de problèmes…

Pour aider à la caractérisation des personnages, le livre propose des outils formalisés sous la forme de questions (ex: « Le personnage arrive-t-il à commencer une conversation ? » « Le personnage se met-il en colère de façon déraisonnable ? »). A mesure que je les parcourais, j’éssayais d’y répondre pour mes personnages ; tous n’avaient peut-être pas de réponses, mais c’est effectivement le protagoniste de Réveils qui avait le plus de trous…

J’ai donc recopié 311 questions dans un document que je réutiliserai pour déterminer mes personnages importants, chose que je devrai faire avant même de commencer à écrire un texte, chose que je vais devoir faire a posteriori pour Réveils et Sol Sunburst… Ca a l’air assez rebarbatif en fait…

Indispensable, mais rébarbatif. Et ça va demander beaucoup d’investissement en temps et en énergie pour se glisser dans la peau du personnage toute la durée des 311 questions. Choses qui me manquent cruellement actuellement.

Ensuite, et seulement ensuite, je pourrais continuer l’écriture du second et ré-écrire le premier.

Publicités
commentaires
  1. darafoufoune dit :

    ben bon courage ^^
    « 100 fois remets ton ouvrage sur le métier… »

  2. Perséphone dit :

    Je t’avoue que ça m’intéresserait aussi de mettre la patte dessus, cette démarche des questions a l’air vraiment bien pensée.

  3. Caroldoc dit :

    Tu feras gaffe cependant, le DMS-IV a ses réfractaires dans le milieu psyco car, je cite, « il traite tous sous formes de maladies en partant de symptômes et de statistiques. Un mec qui aurait un trouble dont les symptômes seraient dans les parties extrèmes de la gaussienne serait mal diagnostiqué. Le bouquin cache tout l’approche d’analyse et de compréhension des cause ». Fin de citation.

  4. fenrhyr dit :

    Darax -> Merci. On va le remettre !

    Persé -> Je peux t’envoyer mon fichier de questions si tu veux.

    Caro -> En même temps, c’est juste une façon de caractériser un personnage, si jamais il tient debout par cette méthode, je vais pas m’en plaindre, n’en déplaise aux détracteurs du DSM-IV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s