Être ou ne pas être un lecteur…

Publié: 15/04/2010 dans Cher Journal..., Lecture
Tags:, , , ,

J’ai toujours été un gros branleur en Français. Toute ma scolarité. Depuis la primaire où ça me gonflait d’apprendre de la poésie à la prépa où Shakespeare était au programme.

Moralité : je n’ai jamais lu un seul livre imposé au cursus en entier. Jamais. Au mieux, je sautais des pages pour arriver à la dernière. Mais plus régulièrement, je ne lisais rien. J’ai peut-être dû faire une exception avec le Poney Rouge en sixième sous prétexte que j’essayais de bien faire. Et encore. Quel horrible livre que le Poney Rouge avec le père qui bute le pauvre animal à la fin ! Je connais au moins une autre personne traumatisée par ce livre qu’on demande aux gamins de lire pour en faire une fiche de lecture.

Et pourtant, paradoxalement, j’ai toujours été le premier de la classe en Français. Toute ma scolarité. Depuis la primaire où je récitais par coeur Le corbeau et le Renard appris par coeur la veille à la prépa où je dissertais sur Aristote sans même ouvert le livre.

Le secret de mon succès : j’étais ultra attentif en cours. Il suffisait d’écouter attentivement en cours et prendre les notes judicieuses que suggérait le professeur qui, lui (ou elle), avait lu et analysé le livre comme il le fallait, puis de tous recracher au moment de faire une dissertation. (Très accessoirement, il fallait aussi prié que le prof ne vous interroge pas sur « et qu’est-ce qui se passe ensuite ? ») (Très accessoirement aussi, on aurait eu des fiches de lecture à faire comme certains autres collégiens, j’aurais nettement moins fait le fier avec le français.)

C’est comme ça qu’on obtient 14 au bac de Français. Cette année, j’étais tellement déconnecté des confessions de Rousseau que j’étais près à jouer la carte du culot et qu’on me donne n’importe quel passage du livre plutôt que de me donner un qu’on avait étudiés. Fort heureusement pour moi, j’étais tombé sur une poésie de Baudelaire, si ma mémoire est bonne et, encore je n’avais eu qu’à régurgiter ce que j’avais appris presque par coeur quelques jours plus tôt.

Bon, c’est aussi comme ça qu’on obtient 4 en philo, mais là n’est pas la question !

Toujours est-il que je me suis toujours considéré comme au-dessus des livres imposés au programme. J’étais un scientifique, moi ! La bonne blague. J’étais scientique parce que justement les sciences c’étaient facile et immédiat, je n’avais pas à travailler plus ou plus longtemps pour atteindre mon objectif : la meilleure moyenne générale possible.

Et aujourd’hui, je m’en mords les doigts…

(Je crois que j’en fais un peu trop…)

J’étais peut-être un gros branleur mais j’étais surtout un gros blaireau ! J’aurais dû lire Kant, Shakespeare, Hugo et compagnie quand l’occasion m’en était donnée. Car l’école, ce n’est pas avoir la meilleure moyenne possible, c’est aussi se construire humainement et culturellement. Et ça, et bien personne ne le dit ! Pourquoi les profs ne sont pas comme dans le Cercle des Poètes disparus ?

Le passé est passé et ça ne sert à rien de se lamenter dessus. J’ai une autre forme de culture et j’aime la partager autant que j’aime qu’on me parle et me raconte des livres que je n’ai pas lu et que je ne lirais jamais.

Et puis, il n’est jamais trop tard pour grandir. Car, j’ai envie de lire autre chose que mes habituels livres de science-fiction, fantasy ou fantastique. Je ne sais pas s’il va se produire dans vos yeux le même genre de plaisir que quand je vois quelqu’un – qui ne lit pas du tout mon genre de livre en acheter et en lire un – mais, accrochez-vous à vos bretelles, j’ai décidé, en mon âme et conscience, d’aller m’acheter un – wait for it – Shakespeare !

Pourquoi ? Je ne sais pas. Parce que j’en ai envie et les envies sont faites pour y succomber. Parce que je peux peut-être apprendre des trucs en écriture avec. Parce que je pourrais me cultiver avec le commentaire de l’oeuvre. Et parce que.

C’est la raison pour laquelle j’ai décidé que je prendrais Songe d’une Nuit d’été. Un histoire d’amour peut-être légère mais ça me changera de mes lectures habituelles et je ne me sentais pas d’humeur à prendre un truc sanglant comme MacBeth.

Voilà, aujourd’hui, je suis allé au Virgin, j’avais choisi mon exemplaire du livre parmi toutes collections, j’étais à la queue de la caisse quand, tout à coup, on doit évacuer le bâtiment pour une alerte à la bombe…Quoiqu’on en dise, Shakespeare avait définitivement le sens de la tragédie.

Publicités
commentaires
  1. Jaessa dit :

    Si tu veux tenter la meilleure comédie de Shakespeare, tente Richard III. Ok y’a plein de morts mais on les regrette pas 😀

    Superbe explication de texte (diablement drôle) en anglais ici :
    http://video.google.com/videoplay?docid=8371319459486098655#

  2. Perséphone dit :

    Et vous vous êtes passés le mot avec Léo pour vous faire jeter de Virgin (même si apparemment elle n’avait pas le même type de lecture…

    Moi aussi ça m’est arrivée, de lire des Auteurs après coup 😛
    J’ai lu Bel-Ami (que j’aurais du lire en 3e comme punition de ne pas avoir fait mes devoirs, mais ma prof a fini par oublier) y a genre 2 ans. J’ai eu envie de balancer le livre par la fenêtre tant le ‘héros’ me sortait par les canalisations nasales, alors que j’espérais tout du long qu’il lui arriverait des crasses.
    J’ai lu Le portrait de Dorian Gray (en anglais, quand j’ai voulu le lire en français je ne comprenais rien…), et Lolita de Nabokov (dont mon prof d’SES que j’appréciais beaucoup car passablement provocateur et cynique nous avait parlé) qui font partie de mes bouquins préférés.
    Bon après j’ai pas été suicidaire au point de lire du Zola ou du Victor Hugo…

  3. fenrhyr dit :

    J’ai réussi à acheter mon exemplaire aujourd’hui sans aucune catastrophe à l’horizon.

    Tiens, Lolita, ça fait justement partie des livres qu’on m’a raconté et que j’aurais jamais lu…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s