L'Alchimiste

Publié: 20/01/2010 dans Cher Journal..., Lecture
Tags:, , , ,

J’ai pour principe de ne jamais lire deux livres en même temps. J’ai aussi pour principe de faire des exceptions à mes principes psycho-rigides.

En ce moment, je suis en train de lire Santiago, dont vous avez pu voir la couverture lors du billet des cadeaux de Noël. Il me reste une centaine de pages, c’est une histoire de jours avant qu’il n’aille finir sa vie sur une étagère quelconque jusqu’à ce que je le passe à quelqu’un qui aurait envie aussi de le lire. Toujours est-il que, alors même que je lisais donc ce livre, une série d’évènements amène ma meilleure amie, Elk, à me demander si j’ai lu l’Alchimiste de Paulo Coehlo. Avec mon humour habituel, je lui réponds qu’il n’est pas dans ma nature de lire des livres sérieux. Ceci dit, elle m’enjoint à le lire sans pour autant me mettre le couteau sous la gorge, c’est juste un conseil d’une amie à un autre qui avait d’un conseil à un moment x de sa vie.

Alors que je la retrouve après deux années sans s’être vus, quelques jours seulement après son conseil, celle-ci me dit qu’elle m’a pris le susdit bouquin. Extrait de la médiathèque qu’elle fréquente, je ne vais pas pouvoir prendre le livre et le mettre dans ma pile « A lire » comme j’ai pu le faire avec un de ses Nothomb et un de ses Levy. Force est de constater que, finalement, on finit toujours par lire ce qu’on doit lire au moment où on doit le lire.

Très honnêtement, je n’ai pas beaucoup appris de choses que je ne savais pas déjà dans ce Coehlo. Mais je me dis que je l’ai effectivement lu au moment où je devais le lire. Parce qu’il m’a parlé au moment où je lisais ses lignes et parce que j’avais besoin de lire certains mots ou certaines phrases pour me rappeler des choses importantes.

Vous pouvez lire l’Alchimiste comme vous liriez le dernier Werber, et c’est bien. Je n’en ferai pas la chronique comme je le fais pour d’autres livres car celui-ci s’inscrit dans une démarche qui m’est plus personnelle que pour, au hasard, Santiago. Il fait partie de ses livres qu’on doit lire au bon moment pour les apprécier à leur juste valeur, et le moment diffère selon les personnes.

Il me reste toujours mon livre commencé à finir, ce n’est qu’une histoire d’heures avant de l’achever. Pourtant, je vais encore faire une entorse à mes principes psycho-rigides. Dans la bibliothèque d’Elk et de son chéri, il y a trois Boris Vian. Je n’en ai jamais lu. Parce que les coïncidences n’existe pas, parce qu’il se présente à moi une occasion de lire et que je sens que c’est le moment, parce que c’est un des auteurs favoris d’une personne qui m’est chère et que j’ai envie de partager aussi ça avec elle afin de m’en sentir plus proche… à présent, je vais aller lire J’irai cracher sur vos tombes.

Publicités
commentaires
  1. Caroldoc dit :

    euh… j’aurai pas commencé par ça. Si tu peux essaie de commencer par l’écume des jours ou l’arrache coeur. Sinon c’est un coup à prendre « j’ira craché sur vos tombe » et « et l’on tuera tous les affreux » au premier degrès.

  2. fenrhyr dit :

    Bah, j’ai pris en fonction de ce qu’il y avait dans la bibliothèque et c’était le seul qui ne soit pas un recueil de textes. Personnellement, j’ai bien aimé ce que j’ai lu. Bien écrit, roman noir, évidemment polémique surtout à l’époque… Je ne regrette vraiment pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s