The Grudge

Publié: 22/06/2009 dans Cinema, Jeux Vidéo
Tags:, , , , ,

Tokyo. Une petite maison typique cache une malédiction qui s’abat sur quiconque entre dans celle-ci. Un truc qui plaisante pas et provoque leur mort sans remise de peine pour bonne conduite. Une jeune américaine (Buffy qui n’avait pas son pieu pour se protéger) va connaître l’horreur par une habile subtilité de scénario sans laquelle la plupart d’entre nous auraient survécu (je vous explique, elle est étudiante, au Japon avec son copain architecte qui bosse dans un restau, et pour valider son semestre, elle doit faire un stage dans le social, donc aller s’occuper de la vieille dame qui est dans la maison hantée… tadam!). Se sachant condamnée par la malédiction, elle va essayer de comprendre ce qui s’est passé dans la baraque pour tenter d’y survivre.

(A côté de cela, on notera la petite note sur la difficulté de s’intégrer au Japon quand on est un étranger et c’est plutôt bien traité pour quelques choses de tout à fait annexe au film. En même temps quand tout le staff technique ne parle pas un mot d’anglais, ce n’est par très dur pour des acteurs de paraître paumé.)

The Grudge est le remake américain de Ju-On, produit par Sam Raimi qui s’était dit impressionné par la version d’origine. La subtilité (ou la gageure d’un travail bien respectueux par rapport à Ju-On) c’est que c’est le même créateur-réalisateur qui est aux commandes du remake. Je n’ai pas vu l’original mais il parait que c’est la même chose avec des américains. C’est aussi lui qui réalisera Ju-On 2 et The Grudge 2. En gros, il a fait 4 fois le même film… je me demande l’intérêt… Ceci dit, la mise en scène est très efficace dans la montée en pression de l’horreur, on le lui reconnaîtra et on lui dira qu’il a fait du bon boulot.

Côté casting, on retrouve des rebuts de séries télé comme Buffy ou Jason Behr qui a réussit à s’échapper de Roswell. Niveau performance, c’est un peu le strict minimum. 

Côté revenants, ils sont plutôt creepy. Ils font certes des bruits bizarres, mais ils ont le mérite d’avoir un vrai côté flippant (c’est aussi dû à certains astuces de mises en scène et de scénario).

Mais, car il y a un mais, ce n’est pas encore le film d’horreur qui réussira à me faire décoller de mon siège ou dont l’ambiance me fera réfléchir à deux fois avant d’éteindre la lumière. Il faut bien avouer que certaines ficelles sont un peu grosses. Pourtant, les japonais savent s’y prendre en ambiance glauque. Si vous avez des suggestions de films qui font vraiment peur, je suis preneur !

Allez, je suis un peu sec car franchement, c’était pas mauvais comme film, ça se regarde sans problème dans le noir et des gens plus impressionnables que moi y trouveront de quoi se coller les miquettes.

A noter que The Grudge est désormais adapté en jeu vidéo à la première personne sur wii.

commentaires
  1. Anaïs dit :

    aaaah quelle horreur ce film! moi il m’a fait bondir de mon fauteuil pour arreter la télé!
    jcrois qu’on cété monté un peu trop la tete avec ma soeur, on se foutait les boules mutuellement pask en,faite le lendemain il faisait pas si peur que ça :p

  2. […] une ambiance forte (je crois que le seul exemple s’en approchant sur ce blog est le remake de The Grudge… et c’était pas terrible). Et se déplacer dans des couloirs d’un asile la nuit […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s