Da Vinci Code

Publié: 04/01/2009 dans Cinema
Tags:, , , ,

Un article sur le Da Vinci Code. Voilà qui fleure bon le moisi ! N’ayez crainte, dans 6 mois, je vous parlerai surement de la mort de Betty Page et de l’inspecteur Derrick ; parce que l’Asylum est comme ça : toujours à la pointe de l’actualité !

Histoire de me prévenir des attaques en tout genre, ce billet ne traitera que de l’adaptation du livre et non du livre en lui-même.

Qu’est-ce que cétait nul. Mais nul. Nul. Nul. Nul.

Nul.

Et pas nul genre House of the Dead, hein. Non, vraiment nul. Du nul qui se demande si se taper l’intégrale double combo Sissi/Angélique Marquise des Anges ne serait pas plus agréable.

Je ne sais même pas par quoi commencer.

Les acteurs ? Tous évanescents ! (Sauf Paul Bettany, mais ce mec est un de mes acteurs favoris, je ne vais pas cracher dessus.) Tous embringués dans une super production qui visiblement les ennuie autant que le téléspectateur. Tom Hanks nous sort le minimum syndical, de la part d’un multi-oscarisé, c’est moche. On a juste envie de donner des baffes à Audrey Tautou et Jean Reno est risible.

Mais bon, c’est pas de leur faute. On va dire qu’il ont été mal dirigé par Ron Howard. Fort de ses oscars, il nous pond lui aussi une succession de plans sans intelligence au milieu d’endroits lourds d’Histoire (dont le Louvre).

Mais bon, c’est pas de sa faute. Vu la gueule du script, il a surement fait ce qu’il a pu. Il est tellement affligeant qu’il mériterait que je fasse comme pour mes chroniques de séries Z. Alors parlons-en du scénario.

Louvre. Un moine bute un conservateur pour un renseignement sur l’emplacement d’un truc hyper important. Pourquoi pas, ça fait un plot de départ sympa. Ce même moine est ensuite en train de se flageller tout nu devant un crucifix… C’est pour justifier sa foi aveugle et une enfance malheureuse. « Ah » ai-je envie de dire. On apprend que c’est juste un pion de l’Opus Dei, avec un gros complot derrière.

Déjà, si vous prenez le temps de réfléchir (et vous le prendrez, ça dure tout de même 2h32), vous ne savez pas ce qu’il cherche mais vous vous doutez que ça a rapport avec Jésus et que c’est tellement énorme que ça justifie qu’on massacre des bonnes soeurs à coups de téléphone. Si ça remet pas en cause l’intégralité du christianisme, j’aime mieux rien !

C’est là qu’on appelle Langdon, un spécialiste des codes secrets. Parce que le conservateur qui s’est fait descendre avait RDV avec lui, et que le vilain policier est persuadé que c’est lui qui a tué le vieux. Le vieux en question, avant de gentiment claquer de sa balle dans le bide, il a eu le temps de se désaper, de faire un pentagramme sur son torse et de lâcher une enigme sur le parquet du Louvre, le tout avec son sang, parce qu’il avait pas pas de stylo sous la main. Alors attention, l’inscription au sol (et pas le pentagramme), elle n’est visible que sous une lampe noire !

Arrive la cruche Tautou, qui est flic et petit-fille du macchabé. Et qui doit parler à Langdon. Le complot prend des allures de Bourne quand on voit que le décodeur est pisté par un mouchard. Seuls dans le Louvre il vont chercher d’autres énigmes (qui les a laissé ? le vieux avant de claquer ?) de tableau en tableau.

Bon, je vous passe le jeu de piste, mais c’est un indice pour un autre indice jusqu’à arriver dans une banque.

En attendant, l’Opus Dei poursuit sa quête de son côté, sous les ordres du mystérieux Teacher.

Dans la banque, nouvel indice, arrivée de la police, escapade orchestrée par le directeur de la banque, qui – attention, gros twist – est un vilain qui en fait voulait récupérer le contenu du coffre de Tautou.

Allez, maintenant, on sait que toute cette histoire a rapport avec le Saint Graal. Allons vois un spécialiste de la question : Gandalf. Enfin Ian McKellen quoi. Gandalf va faire des méga révélations sur la nature du Graal (encore des codes, blablabla) autour de l’étymologie du mot et du tableau de la sène.

Alors, les enfants, le Graal, c’est une personne, une femme même : Madeleine, la femme de Jésus. Et ça, ça va mettre un bordel monstre dans la religion, parce que Jésus n’était qu’un homme, Maddie une femme, et ensemble, ils ont eu un gosse. Et ce gosse, il remet en jeu l’intégralité de 2000 ans d’escroquerie. On comprend mieux maintenant pourquoi on a embauché un moine psychopathe pour dézinguer tout ceux qui gardent ce lourd secret.

Je leur dis maintenant que Tautou, c’est l’enième descendante de Jésus ? Ou j’attends la fin du film pour que Langdon le trouve tout seul ?

Nouvelle arrivée des flics. Tiens, Reno fait partie de l’Opus Dei, c’est pour ça qu’il veut la peau de l’autre.

Allez, escapade en Angleterre menée par Gandalf. Nouvelle piste (ah oui, il recherche le tombeau de Madeleine, pour prouver qu’on nous ment depuis au moins tout ça). Rebondissement qu’on attendait pas (sans rire, celui-là on ne l’attendait pas) : celui qu’on appelle le Teacher est en fait le majordome de Gandalf. C’est d’une crédibilité à toute épreuve ! J’imagine bien le scénariste de ce retournement jubiler au fond de sa cave ! Genre « Mwahahaha, personne ne s’y attend, je vais trop décalquer leurs bretelles avec ce reveal de ouf ! ».

Trois minutes plus tard, le majordome meure, et le Teacher n’est autre que Gandalf. Et bien, il était temps. Heureusement que c’était quelqu’un qui avait prévu que Langdon viendrait le voir en montant le gigantesque complot en se faisant passer pour le commanditaire de l’Opus Dei, en accusant Langdon des méfaits du moine fou, etc.

Je vous passe les détails mais à la fin, Gandalf est demasqué, Langdon blanchi et le dernier indice pour trouver le tombeau de Madeleine en possession du couple star du film.

Ca fait deux heures de film, et on arrive enfin dans une église perdue pour découvrir dans une cave que non, le tombeau n’est toujours pas là et que – oh mon dieu – Tautou est bien la chti biloute de Jésus. Si si, coupures de presse et intelligence de Langdon à l’appui. Et voilà qui explique les espèces de dons un peu mystique de notre cruche (comme celui de presque faire décrocher un camé ou de guérir Langdon de sa claustrophobie, sachant que l’excuse du scénario est de le rendre claustrophobe pour justifier qu’elle aurait un don, pas pour mettre une scène de suspense insoutenable).

Bon, c’est la fin là ?

Non, Langdon relit son propre livre sur les codes mystérieux et va courir dans les rues de Paris pour retrouver le tombeau de Madeleine, sous la pyramide, pile-poil là où au début du film il avait lâché une allusion sur la pureté du symbole de la pyramide qui descend et de celle qui monte. Quelle maestria des scénaristes !

Génial, hein. On avait bien besoin d’un décodeur au centre d’un immense complot pour lire seulement deux signes dans tout le film (V et A, en substance)

Je vous l’ai fait courte et nul doute que c’était déjà un calvaire à lire. Dites vous que le film est pire.

Alors je sais que le livre est plus fouillé, qu’on a vraiment l’impression que c’est la réalité vrai cette histoire de méga-complot historique au bord de faire basculer les fondements de notre société. J’espère sincèrement que ça s’arrête là et qu’on n’a pas essayé de nous mettre toutes les aberrations scénartistiques et twists qui tuent, ceux que j’ai vaguement dénoncés plus haut.

J’ai vu le film, je ne lirai pas le livre. Je lirai pas Anges & Démons, il faudra qu’on me torture pour que j’en regarde la prochaine adaptation filmée.

commentaires
  1. Jenny dit :

    J’ai lu le livre. Je l’ai aimé. C’est ma petite bible (mouhahaha) perso et elle trone dans ma bibliotheque.

    J’ai vu le film et je plussoie ce que tu dis : c’est de la merde. Y a des acteurs que j’aime dedans et ils n’arrivent même pas a relever le niveau du film, ça patauge dans le ridicule. J’arrive pas a accepter que ce soit aussi naze, vu que j’ai aimé le livre j’en attendais beaucoup de l’adaptation (so naive) Je savais que ça serait pas a la hauteur, mais je pensais pas que ça tomberai si bas. En plus de changer des purs moments de suspense, de couper des parties d’énigmes intéressantes et de démystifier a mort les persos, c’est horriblement réalisé. Même les Harry Potter sont mieux.

    Voila, c’est mon avis la dessus.

    Par contre j’ai un truc a te reprocher. J’ai lu ton article et je peux te dire que j’ai rien compris a l’histoire. Enfin, a la façon dont tu la raconte. Je pense pas être la seule. Et je le répète : j’ai lu le livre ET j’ai vu le film. Il n’est donc pas très normal que je me perde dans ta narration. Je veux bien que tu ne sois pas objectif, puisque même moi j’aurai craché dessus si j’avais moi même fait cette critique du film, mais la c’est vraiment limite.

    C’est pas bien de massacrer un scénario qui est deja assez complexe comme ça (en plus de spoiler A MORT) fais attention hein, on est lundi en plus. Je pourrais m’énerver pour moins que ça.

    Mais je te bisouille quand même.

  2. fenrhyr dit :

    Je comprends tes reproches. Mais ça me soulait de démonter le film de bout en bout, alors j’ai juste pris les passages complètement aberrants dans un ordre à peu près chronologique sans vraiment me soucier du spoil ou si les gens comprendraient l’histoire, partant du principe que 1_ environ au moins 60 millions de personnes dans le monde ont déjà lu le livre et 2_ il y en a 2 à 3 fois plus qui ont vu le film. C’est bien la misère si les 20 personnes qui me lisent ne sont pas dans le tas ^__^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s