Largo Winch, le film

Publié: 31/12/2008 dans Cinema
Tags:, , ,

Actuellement en salle, un film de Jérôme Salle avec Tomer Sisley, Kristin Scott Thomas et nombre d’autres acteurs.

Synopsis

Le milliardaire Nerio Winch est retrouvé noyé. Une mort forcément suspecte quand on sait qu’il s’agit du fondateur et principal actionnaire du puissant et tentaculaire Groupe W. Seulement voilà, le seul héritier est Largo, un fils adoptif caché totalement tête brûlée sur les bords qui ne compte pas laisser l’assassinat de son père et l’OPA sur le groupe W passés comme ça.

Après une série télé qui frôlait de très peu la nullité, des jeux vidéo complètement oubliés, revoilà une adaptation de la célèbre BD de Van Hamme (ou une adaptation de la moins célèbre série de roman de Van Hamme, au choix).

Un film français, tourné à Hong Kong, on avait toutes les raisons d’avoir légèrement peur…

Et bien non, à ma grande surprise, ce film en est une, de surprise. Jérome Salle signe signe sa deuxième réalisation, et compte tenu du défi de la licence, des ennuis de tournage (ils n’avaient pas l’autorisation de tourner en Chine, beaucoup de scène en ville ont été tournées à l’arrache, jouant à cache-cache avec les autorités locales), du budget colossal (les producteurs sont à deux pas de là où je travaille, il parait qu’il en menait pas larges durant toute la promo du film)… compte tenu de tout ça, c’est vraiment un excellent film que le monsieur nous a pondu.

L’intrigue est à peu près suffisamment ficelée pour qu’on voit le twist mais pas trop si on laisse son cerveau être bercé par le film. On regrettera la façon chaotique dont les combats ont été filmés (ah, sordide Jason Bourne, tu n’as pas fait que du bien aux scènes de combat !).

Contre toute attente et une voix un peu trop nasillarde à mon goût, Tomer Sisley campe un très bon millardaire en jeans.

Après, il est possible que la vision du film soit bien trop éloignée du matériau d’origine, mais comme ce matériau, j’en ai pas gardé un souvenir impérissable, le film est rafraichissant. Non exempt de défauts et de faiblesses, certes, mais encore une fois, en laissant son cerveau un peu de côté…

Si vous avez une huitaine d’euros à dépenser dans un divertissement et pour supporter le cinéma français, Largo Winch est bien le film de cette fin d’année.

Bien sûr, un Largo Winch 2 est déjà sur les rails…

commentaires
  1. darax dit :

    1. j’en reviens pas que tu sois allé voir ce film
    2. j’en reviens pas que tu aies trouvé ça bien

  2. fenrhyr dit :

    1. Le ciné des Sables d’Olonne est bien moins fourni que les 12 milliards de Paris.
    2. Il est vrai que l’article a été écrit dans l’euphorie post-séance, donc forcément moins objectif qu’aujourd’hui. Même si c’est pas le film de l’année, même si comporte de nombreuses faiblesses, comme je disais, on reste à passer un agréable moment.

  3. Perséphone dit :

    C’est vrai il était plutôt cool, j’ai été très agréablement surprise ; il est vrai que l’adaptation n’est pas hyper fidèle, mais bon pour ce dont je me souvenais de la bd (noyée sous ces histoires d’OPA et sombres machinations financières auxquelles je comprenais rien à l’époque) ça reprend assez bien l’esprit.
    Donc oui chouette film en effet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s