Bilans financiers

Publié: 14/11/2008 dans Cher Journal..., Jeux Vidéo
Tags:, , , , ,

Pour un peu tout le monde, l’heure est au bilans financiers. Avant Noël pour les ménages afin de juger de la quantité de paquets sous le sapin, dans des colonnes de journaux pour les entreprises sur le dernier trimestre.

Et donc les bilans de sociétés vidéoludiques fleurissent sur tous les sites un peu spécialisés. Ca concerne surtout les éditeurs, pas les développeurs (ou très peu finalement). Qui monte ? Qui s’effondre ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que ça bouge beaucoup. Pas un jour ne se passe sans une nouvelle annonce de création de studios ou de la fermeture d’un autre.

Nintendo affiche une forme resplendissante avec les ventes de sa DS, Microsoft grimpe aussi, Sony tire un peu la tronche. Midway s’effondre, Atari (Infogrammes) finit sa restructuration, Ubisoft devient vraiment gourmand, rachetant studios et licence ici et là. EA est obligé de fermer sa branche casual.

La crise ne touche visiblement pas tout le monde. Le monde du jeu quand on est du côté des grands patrons prend des allures à la française. Il n’y a plus de classe moyenne. Il y a les riches, et il y a les pauvres. Les pauvres ferment ou vendent leur âmes à un riche qui consent à leur laisser une chance avant de s’en séparer pour manque de rentabilité.

Le marché de l’édition devient de plus en plus concurrentiel, tellement concurrentiel que les mégapuissances se sentent obligées de fusionner entre elles pour s’assurer une santé financière à toute épreuve. Dernier exemple en date (qui dure depuis juillet tout de même) : nous annonçons l’heureux mariage de Vivendi et Activision ! Pour que ça parle à tout le monde :

  • Vivendi détient Blizzard, qui a créé World of Warcraft, 10 millions d’abonnés, le rouleau compresseur du jeux en ligne, une somme de brouzoufs tellement considérable que ça en filerait la nausée
  • Activision détient la license Guitar Hero, la révolution du micro-paiment en ligne pour s’acheter des nouvelles chansons à finir en mode Expert.

Je ne pense pas me tromper en disant que c’est le gros mastodonte de l’édition niveau rentabilité. Tellement rentable que ça ne vaut même plus le coup de s’attacher les services de licences ou studios moins bankable ! En aout, c’était la foire d’empoigne pour s’en débarrasser (et parfois des un peu prestigieux comme Massive Entertainment et son World in conflict) et récupérer un peu plus de thunes. Comme je disais, ça devient l’escalade pour voir EA se débarrasser d’une filiale pour épargner un peu de brouzoufs et continuer de faire « c’est moi qu’est la plus grosse » à l’heure du bilan.

Evidemment, il n’y a qu’une victime la dedans, le pauvre graphiste 3D, programmeur ou game designer qui, loin de toutes ces tractions financières, se voit passer par la comptabilité pour récupérer son chèque suite à un plan de sauvegarde…

Oh, par contre, les responsables de Guitar Hero partent avec un parachute doré dont je ne mentionnerai même pas le chiffre par descence pour les pandas !

commentaires
  1. Caroldoc dit :

    j’ai envie de dire « bienvenu dans le monde réel ».
    Regarde le monde de la musique. Si tu as la patience ou la passion de te plonger le top vente (perso je lis de top 200), qui n’estime pas la qualité des artistes mais ceux qui engrangent à s’en faire péter le cochon-tirelire, tu trouves 3 maisons de disque : universal, sony et warner. après des anciens gros, genre EMI qui s’est grave ramassé. Pour trouver des moyens, type Naive, wagram, dicograph…, deux solutions : la surprise (le mec qu’on attendait pas) et l’idéaliste original (Manu Chao). Tout le reste c’est baisé. Derière tu peux mettre tous les labels que tu veux (atmospherique, geffen, M6 interactive si tu veux) au moment de faire de la distribution tu es obligé de passer par les grosse maison de disque. Verrouillé qu’il est le système.
    Alors les gros bouffent les petits, et se plaignent qu’il n’y a plus assez de petits à bouffer pour faire augmenter les actions, donc on vire « logiquement » le mec dans le studio ou l’artiste un peu underground.
    Saloperie de téléchargement illégale, hein?

    bref, regarde bien le monde de la musique, je veux pas jouer les pessimistes, mais à mon avis c’est ce que tu vas voir débarquer chez toi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s