Kare Kano

Publié: 05/11/2008 dans Anime
Tags:,

Ou bien Kareshi kanojo no jijō pour le nom complet. D’abord un manga, puis un anime, je ne parlerai que de l’anime.

Yukino Miyasawa est une élève modèle, avenante envers les autres, gentille, intelligente, mignonne, cumulant les activités scolaires et extra-scolaire. Elle est parfaite. Parfaite en public. Car dès qu’elle est dans l’intimité de chez elle, elle devient une autre personne. Elle devient elle : négligée, colérique, égoïste, vaniteuse, la totale… Car toute la journée, elle ne joue qu’un rôle pour recevoir des louanges des autres. Elle ne vit que pour ça, savoir qu’elle est au centre des attentions, savoir que les gens l’aiment.

Seulement voilà, sa position au centre du monde s’est légèrement excentrée depuis qu’apparut Arima Soichiro. Un élève modèle, avenant envers les autres, gentil, intelligent, mignon, cumulant les activités scolaires et extra-scolaire. Le rival. Elle ne le connait pas mais pour lui voler la vedette, elle le déteste !

Sauf que ce dernier lui avoue qu’il est amoureux d’elle (un peu de but en blanc, il faut le reconnaitre).

Sauf qu’au détour d’un quiproquo scénaristique amené par le prêt d’un CD, Arima découvre la vraie Miyasawa : l’excentrique en jogging !

Sauf que Arima n’est pas l’élève modèle qu’il veut faire croire non plus. Il se met alors à faire du chantage à la demoiselle pour qu’elle fasse ses devoirs à sa place. Ce n’est qu’une excuse pour passer du temps avec elle. Son vrai côté sombre, c’est qu’il essaie d’être le meilleur pour ne pas être un vaurien comme toute sa famille aimerait le croire (rapport à ses parents).

Finalement, tous les deux vont se promettre d’arrêter de porter des masques à l’école et de commencer à être eux-même. Et s’avouer leurs sentiments pour être ensemble.

Vous croyez que je viens de vous griller toute la série ? Et bien pas du tout, ce ne sont que les 4 premiers épisodes sur 26. Car la vraie histoire, c’est de découvrir comment ces deux lycéens apprennent à se découvrir mutuellement, à être eux-même et comment ils vont être ensemble (et où l’on pourra suivre chaque petit étape de la vie de couple qui commence : premier rendez-vous, premier baiser, première absence, etc.). Et oui, un shôjô dont le couple se forme dès le départ et qui restera inébranlable, ça reste un exploit.

Bon, pourquoi j’adore cette anime, puisque c’est la question centrale que tout a chacun se pose ! Encore une fois, pour la projection. Il m’est tellement facile de me mettre à la place d’Arima que cette série ne peut que me plaire. En dehors d’être extrêmement bien traité au niveau de l’histoire, c’est aussi complètement géant au niveau de la mise en scène. On pourrait la taxer de contemplative avec ses longs plans sur des salles de classe vides, des gouttières, des fils électriques mais c’est pour mieux compenser le rythme qui va à 200 à l’heure dans cette comédie romantique.

Explications de texte. Kare Kano est réalisé par les studios Gainax, créateur de la série Evangelion. Série de mecha bien glauque avec des hautes pensées philosophiques sans humour. Alors ils ont commencé à se lâcher un peu. Fini l’animation traditionnelle à la mickey, bonjour les gros délires visuels ! Insertion de textes, de pages de manga, passage du normal au super deformed, déformation de focale, choix artistiques douteux (genre « hop, suppression du générique du début pour un texte d’excuses ») et j’en passe et des meilleures. Kare Kano prépare en quelques sortes le plus gros pétage de plomb de l’histoire de l’anime japonais qu’est Fuli Culi ! En soi, Kare Kano est un petit bijou de l’animation et d’humour quand d’autres adaptations de shôjô se contentent d’être fidèlement ennuyeuses !

En cadeau, je vous remet un bout du premier épisode pour que vous puissiez juger de tout ça sur pièce. Amateur d’animes un peu barrés et de comédies romantiques, Kare Kano est fait pour vous !

Publicités
commentaires
  1. Clive dit :

    Fuli culi, gros pétage de plomb c’est un euphémisme ^^.. En tout cas j’adore cet animé

  2. Max dit :

    Ralalala … bon bah il est 7h du mat’, j’ai fini de regarder la série (par les sites de streaming, bouhouhou c’est _mal_). Bon j’ai étalé sur la semaine quand même … mais ça m’a bien bouffé mes soirée. Mais fichtre pourquoi ? pourquoi il a fallut que je retombe dans la spirale de l’anime dont je m’étais sorti avec peine ? Olivier, pitié, ne fait pas d’autre recommandations d’animés trop-bien-de-type-shojo-avec-des-histoires-de-namour-que-c’est-trop-meugnon-ouin-j’en suis-encore-tout-ému … tu risques de tuer le peu de vie sociale que j’ai en ce moment. Merci ;-).

    P.S : bon les 3 derniers épidodes, hein hum … voilà quoi …

  3. fenrhyr dit :

    ouais, bon, la fin… Mais ça reste génial !

    Maintenant, va chercher de l’aspirine et regarde Fuli Culi ! ^^

  4. […] animation, il n’y a pas photo, Entre elle et lui ou Kare Kano pour les intimes. C’est d’un rare finesse en matière d’expression des […]

  5. […] Commentaires L’art du shône… on Kare KanoL’art du shône… on Les Vacances de l'amour …Journal en Bordeciel… […]

  6. […] : vous n’avez pas toute la série, vous ne connaîtrez pas la fin ! Exactement comme pour Kare Kano ! En plus la fin de la série est intéressante à plus d’un titre, notamment de par la […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s