J’étais en train de parcourir mes habituels sites de news vidéoludique quand je tombe nez-à-écran avec une info sur Assassin Creed 2. Comme quoi il serait en chantier. En soi, l’info ne m’intéresse absolument pas. Mais elle m’a rappelé Assassin Creed, le premier du nom. Auquel je n’ai pas joué. J’ai lu des reviews, j’ai même hésité à l’acheter pour m’orienter plutôt vers Mass Effect, mais si Assassin Creed possède un arrière-goût particulier, c’est à cause de son producer.

Le producer, c’est en quelque sorte un super chef de projet, une espèce de Martin Luther King du jeu vidéo. Un type qui a une vision et qui entend la faire appliquer à tout les stades de la production, depuis les séances de brainstroming jusqu’au moment du pressage des CD.

Le producer, en général, tout le monde s’en fiche. Il n’y a que très peu de stars dans le milieu du jeu vidéo. Des types capables de vendre des concepts sur leur seul nom : Miyamoto, John Carmack, Sid Meier, Michel Ancel, David Perry, David Cage, Will Wright, Shinji Mikami, j’en passe et parfois des meilleurs. Saviez-vous que des candidatures nous arrivent encore à F4 parce que Frédéric Raynal a un jour travaillé chez nous ? Seulement voilà, les gens cités ci-dessus ont un point commun : ils sont vieux. Ils sortent de l’explosion de la bulle vidéoludique des années 80 et 90, à l’époque où l’on pouvait encore pondre un jeu vidéo dans le fond de son garage et vendre sa disquette à un éditeur. Tous ces noms se sont construits sur un ou deux gros hits et vivent de leur notoriété. Même si aujourd’hui, le talent créatif n’est mis à contribution que pour lâcher un méta-concept sur un coin de table. J’exagère à peine.

Force m’est de reconnaitre que j’ai vénéré ses noms pour avoir rêvé de devenir leur égal. Mais le monde du jeu vidéo a changé. Je ne serai qu’un mec lambda au milieu de mecs lambda qui essaient de survivre sous la pression du marché en pondant des bouses comme Léa passion puéricultrice ou Fort Boyard pour assurer sa subsistance quotidienne, sans jamais perdre ce rêve stupide d’imposer à sa direction son concept de jeu qui tue. Tu veux faire du jeu vidéo, petit ? Tu viens de recevoir la plus grande leçon de ta vie professionnelle : tu ne seras jamais une star du jeu vidéo.

Je distille mon venin, mais j’en rêve encore, bien sûr ! Et encore une fois, j’en reviens à penser que les plus gros succès ne se monte pas sur une personne qui a l’idée de génie mais sur une équipe qui partage une passion (qui a dit Remedy ? Arrêtez de remuer le couteau dans la plaie !). N’essayez pas de lire entre les lignes mon avis sur F4, vous n’y trouverez rien… même si intérieurement, en ce moment, beaucoup des collègues qui me liront et moi-même avons un sourire jusqu’aux oreilles pour se comprendre sur le texte en filigrane.

Mais revenons à nos moutons et au producer de Assassin Creed, car il est devenu une star. Car je suis intimement persuadé que la majeure partie du succès du jeu lui est dû. Pas parce qu’il a une vision, pas parce qu’il est charismatique mais parce que les dirigeants d’ubisoft ont eu du nez en le débauchant. Vous ne le savez peut-être pas, vous les néophytes de ce monde de strass, de paillettes et de misère intellectuelle, mais le producer de Assassin Creed s’appelle Jade Raymond et toute la publicité autour du jeu s’est monté autour de sa petite gueule d’amour.

Certes elle est charmante, certes elle fait son boulot, mais derrière elle, il y a une armée de game designers, de graphistes, de programmeurs dont le travail est non seulement ignoré mais aussi totalement ignoré ! Sans rire, vous avez vu la photo ? Je ne l’ai pas prise au hasard, elle est issue d’une séance photo. Une séance photo ! Depuis quand le jeu vidéo est devenu glamour ?

Jaloux ? Non pas du tout, aujourd’hui ça me ferait mal d’être producer d’un jeu et de poser dans le métro canadien pour le vendre ! Vous me sentez aigri ? Vous avez tort ! Qui un jour se la pètera, le regard perdu dans le lointain, perché sur une table de bureau, un concept art du jeu vidéo Réveils sous le bras ? … Et oui… ne l’oublions pas !

Encore heureux, tous les gens derrière Jade, ceux dont on ne parle jamais ont suffisament bien fait leur boulot dans l’ombre pour que Assassin Creed reste un jeu somme toute plaisant à prendre en main et beau à regarder.

Qui a dit « Jade Raymond aussi » ?

Publicités
commentaires
  1. Jenny dit :

    J’ai pas lu. Mais je m’en fous, je commente quand même. Et en plus je vais commenter pour rien dire. C’est mon droit, non mais oh !

    Cette nuit, j’ai dormi 2 heures. Déjà ca c’est de ta faute. Mais ça passe.
    Après plus d’une semaine (deux?) de nuits blanches, je me demandais sérieusement comment je pourrai recommencer a vivre le jour. Mais ce matin, en me brossant les dents j’ai constaté avec horreur que j’avais des cernes.

    DES CERNES !

    * mode petite chieuse activé *

    Je te hais. Et je me hais d’être aussi faible. Mais je te hais PLUS.

    Ça va se payer.

    Je sais pas encore comment je vais te faire payer mais ce sera déjà très cher (non mais tu sais que mon regard de braise est inestimable quand même hein)
    Je pourrais t’incendier par mail, mais je préfère le faire ici, je sens que ça va faire plaisir a certaines…

    Alors déjà j’exige des excuses ici, en publique. Et des Kinder Bueno.

    Et n’essayes pas de m’envoyer un mail discretos en faisant genre que tu pouvais pas répondre ici. Rianafout de ta pudeur. D’ailleurs tu mériterai que je fasse un article exprès sur mon blog pour dire que t’es rien qu’un vampire qui se nourrit de ma force vitale et de mes heures de sommeil. Et même que je laisserai Anaïs te taper sur les doigts quand elle l’aura lu. Ouais.
    J’attends donc une réponse sincère et originale. Pas un banal « Oh pardon, ma muse. Je suis vraiment désolé d’avoir abimé la beauté du miroir de votre âme, que sont ces sublimes iris sombres. » Je veux de l’original parce que tu sais que j’aime pas quand on fait comme les autres. Prouve moi que tu peux (et surtout que tu mérites) de te faire pardonner. Je te donne un délai de… allez, le temps de ma sieste. Ça te laisse donc 10 heures.

    En attendant je vais me calmer en essayant de voir le bon coté des choses : je ne suis plus obligée de me mettre de l’eye liner parce que la c’est même pas charbonneux qui pourrait qualifier l’ombre qui entoure mes cils. Ha. Joie.

  2. betty dit :

    Mdr!
    He bah ca vole ptet pas tres haut mais au moins ca a permis de le vendre un peu ce jeu; de se distinguer de la masse et surtout… d’attirer les filles!!!
    dans ce monde particulierement masculin, voir une nana qui est a la base(meme si c pas cmpltmt vrai) du jeu video, ca insite a se dire »tiens, c ptet pas reservé aux geeks? »
    franchement jallais pas lire en entier cet article, mais je my suis arretee qd jai vu la photo!

  3. Leo dit :

    La future Jade Raymond de Reveils – la trilogie sur PC, c’est moi.

    Si je soigne mon poids et mon acné tardive, on fera une séance photo devant les Pubs Irlandais avant d’aller se mettre une mine méritée à la Guiness cassis.

  4. fenrhyr dit :

    Betty -> Attirer les filles… La bonne blague ! Mais pour qui tu crois qu’Ubi a choisi Jade ? Jade on l’a surement placée là et puis basta. Curieusement, depuis qu’elle est sur le prochain Prince of Persia, on en entend moins parlé (le jeu n’est surement pas encore assez avancé)

    Jenny -> Tu n’as pas commenté, mais en retour de ce que dit Betty, tu avais bien raison pour les images au milieu des textes !

    Leo -> Ouééééééééééééé !

  5. Perséphone dit :

    « Attirer les filles »… 😐
    Mais qu’elles restent où elles sont les filles ! x_x
    Moins y en a qui se prétendent gameuses et mieux je me porte ! ^-^ (mais j’ai rien contre les vraies qui s’assument, qui grognent et jurent quand elles perdent, hein)

    Tout ça pour dire que je suis totalement d’accord, pour moi Michel Ancel ajd’hui ne vaut pas grand-chose en terme de game designer, tout comme le créateur du 1er PoP ; ils ont le mérite d’avoir pondu leur jeu tout seul, mais leur seul véritable atout est d’avoir été les 1ers. Tout comme Tolkien a pu l’être pour la fantasy, alors qu’ajd’hui il y a des dizaines et des dizaines d’excellents auteurs qui le valent largement (Robin Hobb pour n’en citer qu’une ^^).
    Bref, pour moi ils sont has-been un peu 😛
    Mais le cas de Jade semble être encore pire d’après toi puisque ce serait juste un fake en gros…

  6. fenrhyr dit :

    T’es en train de dire que les gros seins de Jade sont des faux ? Ou alors j’ai rien compris ? ^____^

  7. Naja dit :

    xD
    Y avait de l’ambiance en 2008 ! Purée, il a de l’âge ce blog quand même…

    • Oliver Castle dit :

      Oui, c’est un vieux blog ! Faut faire attention dans les escaliers, lui parler plus près de l’oreille, faire des articles en bouillie pour que ce soit plus facile pour lui…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s